Nous avons pris un certain plaisir à vous faire voyager durant l’été au fil de l’itinéraire officiel de la Grande Traversée du Massif Central (GTMC). Nous clôturons aujourd’hui cette série d’articles sur l’itinérance en vous proposant quelques conseils et retours d’expérience pour bien voyager à VTTAE, sur la GTMC…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Une production VTTAE.fr en partenariat avec la GTMC

Texte, photos & vidéos : VTTAE.fr


 

 

Quel vélo / VTTAE choisir ?

On l’évoquait, dans sa globalité, l’itinéraire de la GTMC peut être qualifier de Trail / All Mountain avec une alternance de sections accidentées, entrecoupées de parties roulantes sur piste voir bitume.

Dans une optique de plaisir de pilotage, plus que de performance ou rendement pur (l’assistance étant un peu là pour ça… 😉 ), on vous conseille un VTTAE polyvalent. Semi-rigide ou tout-suspendu, peu importe, pourvu que vous ayez au minimum 130mm de débattement (avant/arrière, selon le vélo) et une géométrie “rassurante” à la descente.

Pour un trip en bikepacking (lire notre dossier dédié), le design du semi-rigide présente un avantage non négligeable en matière de stockage, avec davantage d’espace pour ancrer des sacoches. Plus de poids sur le vélo, moins sur le dos…

Pour la taille des roues, c’est avant tout une question de goût. 27,5 / 27,5 plus / 29 pouces, sur le marché, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. On vous invite d’ailleurs à lire notre (excellent ! 😉 ) dossier sur les points forts et points faibles de chaque format paru sur Endurotribe.

Le format 27,5+, roues de 27,5 pouces avec des pneus de 2.8 à 3.0 de section, nous semble parfaitement adapté pour le programme et l’itinérance en générale. Confortable, sécurisant, le 27,5+ gomme les reliefs et facilite le pilotage, pardonne les erreurs de trajectoire – pour profiter davantage du paysage ! – et ce malgré des profils de pneus potentiellement plus “roulants” et moins cramponnés. C’est d’autant plus vrai/utile sur un semi-rigide…

 

 

Quel équipement du vélo ?

D’une manière générale, ça vous parait certainement évident, votre vélo doit être révisé et en parfait état de fonctionnement. Comme nous l’ont confirmé Eric ici et Fabrice là, qui ont tous deux raconté leurs aventures sur la GTMC, ne vous engagez pas sur une itinérance avec du matériel complètement neuf, testez-le en amont pour éviter les mésaventures en cours de chemin

Côté pneumatiques, on vous conseille un montage tubeless avec liquide préventif. Cela permet de rouler l’esprit un peu plus léger et dans des pressions plus basses. Dans une logique de parcours All Mountain, privilégiez des sections de 2.3 minimum, avec un dessin cramponné à l’avant, plus roulant à l’arrière. De préférence avec des flancs renforcés (types Exo chez Maxxis, Grid chez Specialized…). Évitez les pneus trop légers, en dessous de 800g le pneu, vous jouez avec le feu. Mieux vaut passer votre temps sur le vélo, à piloter, plutôt qu’à réparer…

Pour le freinage, à VTTAE, des disques de 180mm de diamètre sont désormais chose commune, mais 200mm à l’avant ne sont généralement pas de trop sur des engins de 23 à 24kg aux sacoches chargées. Pour les plaquettes, qui doivent être neuves et rodées au départ de votre trip, on a tendance à conseiller des plaquettes métalliques qui craignent moins la surchauffe.

Enfin, abordons la transmission. Pour profiter de la GTMC, la plupart des VTTAE “modernes” étant aujourd’hui livrés d’origine en mono plateau, on vous conseille une cassette de 11 ou 12 vitesses avec un grand pignon de 42 à 50 dents. Cela vous permettra de passer quasiment partout et d’économiser/optimiser votre autonomie en jouant du braquet et en tournant les jambes (80 à 90 tours/minute).

 

 

Gestion de l’autonomie et recharge

Les étapes de la GTMC, selon les propositions de découpage du site officiel, ne sont pas forcément difficiles en terme de dénivelé, mais la plupart du temps, assez longues… Comptez 50 à 70km journaliers. Pour profiter pleinement de l’aventure, une batterie d’une capacité de 500Wh nous semble être le minimum.

En mode eco, avec un minimum de forme et sans vouloir jouer la montre, vous prendrez plaisir sur la majorité du parcours. Pour autant, certains coups de cul en forêt assez raides nécessiteront de passer momentanément à un mode intermédiaire voir “turbo”. Certains rares passages, surtout par temps humide, nécessiteront d’activer le mode “marche”.

Sur une étape journalière “type” (1300m de dénivelé et une cinquantaine de kilomètres), pour la plupart des pratiquants actuels équipés d’une batterie unique de 500Wh – lestés de l’équipement sur le vélo/sur le dos pour un trip en “autonomie” – il faudra immanquablement envisager, à un moment ou à un autre de la journée, de recharger. La pause déjeuner peut être une bonne occasion. Si vous prenez le temps, la plupart des batteries actuelles disposent d’une charge rapide qui permet de refaire 60% du “plein” en un peu plus d’1h30. Faut-il encore vouloir prendre ce temps là, et trouver un resto au moment opportun…

Si vous souhaitez voyager à un rythme soutenu et sans faire de grande pause, il faudra opter pour une seconde batterie (avec stockage dans un sac à dos approprié !) – ça été notre cas à l’occasion de nos 3 reportages terrain – ou alors s’orienter vers les plus récents systèmes “dual” à double batteries sur le vélo.

 

Si vous souhaitez compléter  nos conseils, on en discute en commentaires ! 😉

 

Tous les épisodes de notre dossier GTMC

0/ Introduction – A la découverte de la GTMC

1/ Terroir, panoramas, baignade… Nos petits plaisirs tout au long de la GTMC

2/ Parcours GTMC – Nos conseils pour bien préparer sa Grande Traversée

3/ Récit GTMC à VTTAE – Éric nous raconte sa Grande Traversée, de Clermont à la mer

4/ Zoom GTMC – D’Avallon à Toulon-sur-Arroux en 6 jours

5/ Dossier GTMC – Nos conseils pour l’itinérance en bikepacking

6/ Zoom GTMC VTT – De Moulins à Clermont-Ferrand en 2,5 jours

7/ Zoom GTMC VTT – Cinq idées de parcours pimentés

8/ Récit GTMC à VTT – Fabrice nous raconte sa Grande Traversée intégrale en 14 jours

9/ Zoom GTMC VTT – Variante de Langeac au Mont Lozère en 3 jours

10/ Dossier GTMC – Nos bons conseils pour l’itinérance à VTTAE

 

 

Merci de nous avoir suivi sur VTTAE.fr tout au long de cette série !

Site officiel > https://www.la-gtmc.com/

Page Facebook de la GTMC > https://www.facebook.com/GTMC.VTT

 

Article lu 2 951 fois. Merci !