C’est en passe de devenir une classique du calendrier des événements VTTAE incontournables, et à plus d’un titre. Malgré le contexte sanitaire actuel, le E-Tour du Mont-Blanc a bouclé sa seconde édition la semaine dernière. Une épreuve et des succès qui en appellent d’autres… 

 


Temps de lecture estimé : 3 minutes – Photos : Verbier e-Bike Festival / J. Bernard / D. Daher / L. Nauche


 

 

Dans les chiffres…

Le E-Tour du Mont Blanc a de quoi donner le vertige, et pas seulement via les paysages haut montagnards rencontrés durant les trois étapes : sur trois jours, les équipes de deux couvrent 300km et 16000m de dénivelé. Ça fait donc près de 100km et plus de 5000m de dénivelé par jour.

Assistance ou pas, il y a donc du sport d’autant que les meilleurs bouclent les journées en 5h de vélo plus intenses qu’autre chose. Cette année encore, ce tour du plus haut sommet d’Europe se fait au départ de Verbier, dans le val de Bagne (Suisse). S’en suivent Som-la-Proz, Courmayeur, le lac de la Gittaz, Les Houches, Chamonix, le col de la Forcalz et Verbier à nouveau.

 

 

Retour gagnant…

Une telle épreuve se mérite. Les places sont comptées, et la sélection se fait sur dossier. Parmi les 19 équipages engagés, on retrouve donc du beau monde et des coups de guidons bien aiguisés. Mais chez les hommes comme chez les femmes, c’est un retour gagnant qui s’opère.

Honneur à la gente féminine, avec la victoire de notre rédactrice ambassadrice Nadine Sapin, accompagnée de Léa Deslandes sur Haibike. Nadine avait déjà participé, en équipage mixte, l’an passé, terminant 4° toutes catégories confondues. Cette fois, c’est donc sur la plus haute marche féminine que ça se conclue, devant les tenantes du titre Tracey Mosley et Nathalie Schneitter.

Chez les hommes, passe de deux pour l’équipage Lapierre emmené par Florian Golay et Olivier Grossrieder. Les suisses devancent un autre équipage helvète, le Team Cube, emmené par Gustav Wildhaber et Zakarias Johansen. Voilà pour l’élite qui pourrait se croiser plus souvent l’an prochain…

 

 

À l’avenir…

Tout bonnement parce que ce E-tour du Mont Blanc fait partie d’un événement de plus grande ampleur, qui souhaite s’étoffer les deux prochaines années. Le Verbier e-Bike Festival, événement qui se veut populaire et grand public, est en passe de s’exporter : son salon d’exposants, ses animations de tout niveau, l’idée que le VTTAE soit un outil intéressant pour donner plus largement accès aux montagnes…

Des arguments qui font des émules et séduisent deux autres destinations alpines. En 2021, ce qui s’appellera donc le E-Bike World Tour débutera fin juin en Autriche, à Flachau dans le Salzburgerland, et sera suivi un mois plus tard par Tignes-Val d’Isère. Les stations Françaises espèrent ainsi relancer la dynamique qu’elles avaient déjà instaurée avec leur salon du véhicule électrique ces dernières saisons.

Pour ce qui est des champions cités en début d’article et boucler la boucle, ils auront ainsi deux opportunités de se mesurer et se qualifier pour l’épreuve finale – à la manière de se qui se fait au Freeride World Tour (ski) – le désormais réputé E-Tour du Mont Blanc, qui continuera de prendre place au sein du Verbier Bike Festival se tenant traditionnellement en août.

 

Résultats et vidéo

Avant ça, on conclut cet article sur quelques images et les classements complets de l’épreuve.

Résultats : https://www.verbierebikefestival.com/sites/default/files/E-TMB20_ResultList_OVERALL.pdf

Article lu 3 539 fois. Merci !