Après 12 années d’organisation de l’Enduro des Portes du Mercantour (VTT) et 2 éditions du Lapierre Bike Festival (VTTAE), le CSPM VTT et la famille Giordanengo avec comme meneur Olivier Giordanengo ont organisé  une manifestation de VTTAE d’envergure internationale sur les terres de Valberg, Beuil et Guillaumes fin Juillet. Sur ces 2 jours, l’organisation a proposé d’une part des randonnées tout public le samedi et d’autre part une course internationale (2ème étape l’E-Enduro International Series) avec un tout nouveau concept. VTTAE.fr y était, on vous dit et explique tout !

 


Temps de lecture estimé : 8 minutes – Crédit photos : Portes du Mercantour et Jérôme Buffa


 

 

Les randonnées du samedi

Ouvertes et accessibles à tout le monde, 2 types de parcours étaient proposés Rando E-XA amateurs & Rando E-Dee Max expert au départ de la station d’altitude de Valberg.

La première de 25km et 700m de dénivelé était appropriée aux débutants avec un parcours facile constitué de 60% de piste et 40% de sentiers faciles. Un format adapté pour découvrir le paysages du Mercantour, d’appréhender la pratique du VTTAE et de partager un moment agréable en famille ou entre amis.

 

 

La seconde de 33 ou 45 km et 1200m de dénivelé était destinée au VTTAE plaisir avec 70% de sentiers et 30% de piste. Les participants devaient avoir un minimum de pratique et pouvaient rouler avec une deuxième batterie si nécessaire pour faire les 45km. Le parcours permettait de découvrir un maximum de sentiers ludiques et de rouler entre amis au rythme que l’on voulait.

 

 

Pour compléter cette journée, des tests de matériel spécifiques VTTAE étaient proposés. Il était possible d’essayer des roues Mavic, des pneus Schwalbe et les tous nouveaux Moustache que nous vous avons présenté il y a peu sur VTTAE.fr.

Et comme la famille Giordanengo ne fait jamais les choses à moitié, les ravitaillements sur les rando proposaient des produits régionaux pour les plus gourmands. Enfin, le samedi soir, une tombola avec de nombreux lots Mavic et un VTTAE Moustache à gagner, était organisée lors du repas (offert) et 100% fait maison !

 

 

De quoi passer une bonne journée et une bonne soirée. Dommage qu’un gros orage soit venu perturber la fin des randonnées, qui se sont terminées sous un véritable déluge. Heureusement, il ne faisait pas froid et tout le monde est bien rentré.

 

 

 

Electro Race by Mavic – Etape française de l’E-Enduro International Series

Pour commencer, on va prendre le temps de bien vous expliquer le principe car il est innovant (mais complexe) dans le petit monde du VTTAE.

 

Les lieux

La course se déroulait en 2 étapes avec un court prologue le samedi à Valberg comptant pour le classement final et le dimanche la “véritable” course dont le paddock était situé, cette fois-ci, dans la vallée au village de Guillaumes.

 

Les parcours

Au programme, deux formules pouvaient être choisies :

La course amateur avec un parcours de 35km/1500m de dénivelé avec l’utilisation d’une seule batterie et une recharge possible, et la course expert avec un parcours de 70km/3000m de dénivelé, 2 batteries et 2 recharges possibles.

Le parcours comportait 4 boucles avec 5 spéciales. Les amateurs ne faisant que la boucle 1 (1 spéciale) et 3 (2 spéciales).

La course se disputait sur des spéciales typées Enduro descendantes et sur les sentiers autour de Guillaumes dont la réputation n’est plus à faire : un pur régal pour l’Enduro.

Jusque là rien de très original me direz vous, mais c’est maintenant que l’événement prend une autre dimension !

 

Les fameuses liaisons

En effet, pour corser l’affaire les liaisons devaient être effectuées dans un temps imparti. Toute minute dépassée engendrant une sanction de 6 secondes sur le temps de la spéciale qui suivait.

Toutes les liaisons sur sentier à 90%, parcourues en commun par les amateurs et experts devaient être effectuées en mode Turbo ou Boost “sans trop forcer”. Le timing était assez large mais il ne fallait pas s’endormir quand même.

Les liaisons effectuées que par les experts étaient encore plus dures sur des petits sentiers techniques et raides avec un temps très réduit. Il fallait avoir un certain bagage technique et “s’employer” même en mode Turbo ou Boost pour arriver dans le timing.

Enfin, pour laisser le temps aux pilotes de récupérer, après chaque arrivée de liaison, un temps de repos de 7min était obligatoire. Les pilotes dans les temps partaient alors conformément à leur timing, les retardataires étaient intégrés à l’ordre de départ entre 2 autres concurrents.

 

La gestion des batteries

Exit la gestion de la consommation ! En effet, tout a été calculé pour que cela “passe” avec un maximum d’assistance ! C’est là aussi l’originalité ! Le but est d’exploiter toutes les qualités et les avantages d’un VTTAE sans se soucier de la consommation.

Vous l’avez compris, presque 70km de sentier à baliser, plus de 3000m de dénivelé, 4 boucles différentes, des timings précis, c’est donc une organisation plus que complexe mais rien ne fait peur à la famille Giordanengo !

 

La dimension internationale

Cette course est la deuxième étape des eEIS (e-enduro international série). La première a eu lieu à Grenade en Espagne et la troisième se disputera à Varazze en Italie.

Nous retrouvons donc des pilotes Italiens, des Espagnols, des Belges et des Français. Chez les top pilotes, le niveau est relevé avec la présence de Nicolas Quéré, Camille Servant, Andréa Garribo, Remy Absalon… mais aussi Nicolas Vouilloz, Fabien Barel et encore bien d’autres !

 

 

Par contre, le nombre de concurrents total n’est pas encore énorme avec une soixantaine de partants en tout mais on sent quand même que les choses commencent à évoluer.

 

Les faits de course

Quelques petites anecdotes sont venues pimentées la course. Commençons tout d’abord par un geste malheureux d’un concurrent qui en débranchant sa batterie au point de recharge, a également débranché une multiprise coupant le courant pour d’autres batteries.

Des solutions de remplacement, ont permis aux quelques concurrents concernés de repartir avec une batterie pleine excepté pour 2 top pilotes : Remy Absalon, venu de loin pour cette course,  finira tout de même le parcours mais à sec et Melvin Pons quant à lui a été plus chanceux car un autre concurrent, Olivier Grossrieder, s’est sacrifié en passant sa batterie pleine pour la dernière boucle. Olivier a quand même terminé mais avec des pénalités sur les liaisons et Melvin a, malheureusement, crevé sur le haut de la SP5 alors qu’il était dans les 3 premiers au classement jusque là… Ce n’était pas son jour.

 

 

En parlant d’Olivier, on notera aussi la performance d’Olivier Lengenac, un Niçois, qui a pris le départ en Expert avec une seule batterie intégrée dans son Rocky Mountain. Lui, il a géré sa consommation tout le long et ne prend des pénalités que pour 2min de retard uniquement dans la liaison 5 ! Faut quand même préciser que cet Olivier est un phénomène, au physique hors norme ! Bravo à lui !

 

 

Les résultats

En ouverture des hostilités à Valberg lors du prologue, c’est le talentueux Melvin Pons qui claque le meilleur temps !

Mais au final, c’est le célèbre Nicolas Vouilloz (Lapierre Factory Team) qui remporte la course en 41min32 avec le tout nouveau Lapierre Overvolt AM GLP II 2020.

Derrière, on retrouve l’impressionnant Italien Andréa Garibbo (Haibike Factory Team) qui a mis la pression à Nicolas toute la journée ! Nicolas Quéré (Giant France) ne gagne pas ce week-end et termine 3ème à plus de 41s, Fabien Barel (Canyon) et Florian Golay (Lapierre Suisse Crossroad cycles) complètent ce podium de champions !

Chez les femmes, c’est Alexandra Marchal qui remporte l’épreuve sur son Specialized Levo avec une superbe 20ème place au classement général.

Chez les amateurs, Christophe Graille (Staff Racing E-bike) remporte l’épreuve devant David Chiaraviglio et Patrick Beghelli.

Vous pouvez retrouvez tous les résultats par ici > https://www.larouelibre.fr/

 

 

 

Epilogue

L’Electro Portes du Mercantour by Mavic a frappé fort en proposant une organisation complexe mais adaptée à l’Enduro en VTTAE.

Tout le monde y trouve son compte du débutant au champion !

Plus de 120km de sentiers ont été balisés, plus d’une soixantaine de bénévoles était présent mais aussi 2 équipes de chronométrage, 2 lieux de course… On peut donc qu’admirer cette énorme organisation dont la famille Giordanengo et leurs amis ont le secret.

Pour ce qui est de la course, l’originalité n’était finalement pas dans les spéciales qui restaient proches de celles d’un Enduro en VTT mais c’étaient bien les timings et les difficultés des liaisons, sans se préoccuper de la gestion de la batterie, qui ont créé a différence par rapport à toutes les courses organisées jusqu’à maintenant.

En effet, ce type de liaison chronométrée sur sentier oblige (et permet) d’exploiter pleinement les caractéristiques d’un VTTAE et donne une vraie valeur physique à l’épreuve qui pouvait manquer dans d’autres formats de course (peut être trop proche de ceux de l’enduro VTT).

L’Electro Portes du Mercantour by Mavic ouvre donc une grande porte sur un format de course d’Enduro qui définit une autre discipline que l’Enduro VTT. On est dans un monde très proche mais adapté. Il n’y a qu’à voir les retours sur les réseaux sociaux de top pilotes. Ils ont souffert mais le format les a conquis !

Cependant, pour le moment, la hiérarchie reste similaire à celle des Enduros de VTT. Les meilleurs enduristes en VTT gagnent aussi en VTTAE. En effet, tous les tops pilotes n’ont pas eu de pénalités en liaison (sauf problème mécanique), ce qui n’a pas bouleversé le classement.

Ne faudrait il pas alors encore plus raccourcir les temps de liaison pour pimenter cette course? Ou peut être y intégrer une ou 2 spéciales en montée ? Pour que certains riders de VTTAE, plus techniques en montée qu’en descente, soient alors encore mieux valorisés et peut être le classement serait complètement modifié (ou pas) ?!

En attendant, espérons que l’évolution de la discipline continue à avancer dans ce sens avec des formats et des parcours spécifiques VTTAE ! La difficulté sera surement de pouvoir reproduire ce type de parcours et d’organisation ailleurs. Nous ne sommes qu’au début de cette discipline et VTTAE.fr suivra cette évolution de près !

Article lu 4 823 fois. Merci !