Ça fait longtemps qu’on en parlait, un an qu’on l’attendait, mais voilà, ça y est, le nouveau système d’assistance électrique pour VTTAE signé Shimano est enfin disponible. Les constructeurs qui ont choisi la marque japonaise vont désormais bénéficier d’un argument de poids pour promouvoir leurs modèles 2021… En attendant de pouvoir le tester dans les plus brefs délais, voici en détail à quoi ressemblent les composants, le moteur et le logiciel du Shimano EP8…

 


Temps de lecture estimé : 9 minutes – Photos : Shimano


 

 

Shimano EP8

Si la première version du moteur Shimano Steps E8000 commençait un peu à dater vis-à-vis d’une concurrence de plus en plus dynamique, il faut tout de même souligner qu’à sa sortie, le système complet conçu par le géant japonais avait de sacrés atouts. A commencer par un bloc quasiment le plus léger du marché, dont l’encombrement minimum permettait de le loger plus facilement dans différents châssis, mais aussi d’une connectique éprouvée entre les différents composants de même provenance, de la possibilité de personnaliser les réglages facilement via l’application E-Tube, ou d’une certaine réputation de fiabilité qui s’est développée au fil des années… Sans parler de l’énorme réseau de distribution et de l’efficacité du SAV. Bref, comme la plupart des produits Shimano, c’était du sérieux.

Il est donc évident que si cette seconde génération de motorisation VTT regorge de nouvelles fonctionnalités qui placent l’EP8 à un niveau de performance inédit dans l’histoire des systèmes VAE développés par Shimano, la base, elle, reste du même calibre.

Parmi les caractéristiques uniques du Shimano EP8, on trouve un moteur EP800 à la fois plus puissant et plus léger, avec une fluidité de pédalage, une intégration discrète et une motorisation plus silencieuse, qui parvient également à limiter la surchauffe, tout en améliorant le dynamisme du vélo.

Sur le papier, le nouveau système reste donc fidèle à la philosophie de Shimano en matière de VAE, à savoir offrir une sensation de pédalage naturelle avec une assistance parfaitement contrôlable, qui délivre sa puissance quand le pilote en a besoin – le tout grâce à un système complet parfaitement intégré. De l’unité motrice à la transmission et aux freins, tout a été pensé par Shimano pour que la cohésion de l’ensemble soit parfaite. Sans parler des deux applications mobiles E-Tube Ride et E-Tube Project remaniées, qui offrent aux pilotes plus d’options d’affichage et de personnalisation du système.

 

 

L’unité motrice

Le nouveau moteur EP800 fournit un couple allant jusqu’à 85Nm pour affronter de manière encore plus sereine les sentiers les plus techniques et les montées les plus raides. Ce couple accru de 21% (+15Nm) par rapport à son prédécesseur, le Steps E8000, s’accompagne d’une réduction de poids de 300g (-10%) – soit 2,6kg – grâce à ses carters en magnésium. Cette réduction de poids et ce couple plus puissant en font l’un des meilleurs systèmes dans sa catégorie en termes de rapport poids/puissance.

Ce rapport accru s’accompagne, paraît-il, d’une performance supérieure au niveau de la batterie. En effet, les frictions liées à la rotation de l’axe du moteur – particulièrement sensibles lorsque l’on roule avec l’assistance débrayée – ont été réduites de 36% comparé au E8000, ceci grâce à une attention supplémentaire portée au niveau des joints d’étanchéité, ainsi qu’à une conception optimisée des engrenages du moteur. Cette réduction des frictions donne davantage d’autonomie à la batterie quand l’assistance est embrayée, et un pédalage plus fluide, sans résistance, quand le moteur est coupé ou se débraye au-dessus des 25 km/h. La réduction de ces frictions et le mécanisme d’embrayage plus perfectionné offrent également une coupure plus douce lorsque l’on atteint les 25km/h.

Mais l’augmentation du couple moteur ne s’est pas faite au détriment d’un volume sonore plus élevé… C’est même tout l’opposé, puisque la nouvelle motorisation EP800 est plus silencieuse, procurant un volume sonore identique au moteur E7000. A cela s’ajoute le nouveau bloc plus compact en magnésium qui a pour propriété de mieux dissiper la chaleur. De plus, la structure interne composée d’un meilleur assemblage d’engrenages et de nouveaux câbles participe plus efficacement au refroidissement et maintient les bonnes performances du moteur quand l’assistance est fortement sollicitée à un couple élevé et sur de longues montées particulièrement difficiles.

 

 

EP8 – Les caractéristiques techniques

  • L’unité motrice EP8 offre un Q-facteur (distance entre les deux manivelles) de 177mm avec des manivelles dédiées, disponibles en longueur 160mm (en plus des 165/170/175 mm).
  • Le système est idéalement couplé à l’une des transmissions Shimano 12 vitesses XTR/XT/SLX/Deore avec trois options de plateaux (34, 36 et 38 dents) équipés de la technologie Dynamic Chain Engagement + (12 V).
  • De façon à ce que les constructeurs puissent utiliser le même design de châssis avec des motorisations Shimano différentes, le moteur EP800 utilise les mêmes points d’ancrage que les versions Steps E8000 et E7000.
  • Le système Shimano EP8 est compatible avec les transmissions mécaniques (9, 10, 11 et 12 vitesses) et les transmissions électroniques Di2 (11 vitesses).
  • Un nouveau guide-chaîne est aussi disponible. Son design conçu pour mieux évacuer la boue améliore la stabilité de la chaîne. Grâce à un meilleur dégagement entre le patin et cette dernière, il est compatible avec les transmissions 11 et 12 vitesses pour des lignes de chaîne de 56,5mm ou 53mm.

 

 

Commandes et écran de contrôle

Le nouvel écran de contrôle du système EP8 ressemble extérieurement beaucoup au compteur E8000, mais intègre de nouvelles fonctionnalités pour permettre notamment au pilote de sélectionner son profil. L’écran de 1,6 pouce en couleurs est lisible même par forte luminosité, mais aussi compact, fin et très peu exposé aux chocs, ce qui convient parfaitement à un pur usage VTT.

Le compteur communique sans fil avec l’application E-Tube Project via Bluetooth permettant ainsi aux pilotes de changer les caractéristiques de la motorisation sur le terrain. L’écran de contrôle peut aussi être associé à un compteur GPS via une connexion ANT+ pour afficher les vitesses et le niveau de batterie.

Pour activer l’assistance électrique EP8, le pilote peut utiliser la nouvelle commande SW-EM800-L. Celle-ci permet de jongler entre les modes Off, Eco, Trail, Boost, ainsi que le Walk Assist (assistance à la marche). La manette dispose d’une forme plus ergonomique, avec des boutons de forme concave et une surface d’appui plus large qui les rendent plus faciles à actionner lors d’une utilisation en terrain difficile. Cette commande comprend aussi une fixation Shimano I-Spec qui la rend parfaitement compatible avec la manette de tige de selle télescopique Shimano – ou d’autres.

L’assistance à la marche a également été mise à jour pour le système EP8 et couplée aux transmissions mécaniques. En appuyant deux fois sur la commande d’assistance, les manivelles sont entraînées et emmènent le vélo à 4 km/h, et ce quel que soit le pignon utilisé.

 

 

Les batteries

La gamme de batteries inclut les nouveaux modèles Shimano dévoilés en mai 2020, à savoir deux batteries de 630Wh – une externe BT-E8016 et une interne BT-E8036 – et la batterie interne de 504 Wh, avec moins de capacité mais à charge rapide. Tout comme les versions précédentes, toutes les batteries Shimano présentent une très longue durée de vie, et conservent 60 % de leur capacité, même après 1 000 cycles de recharge complets, ce qui revient dans la majorité des cas à changer de vélo bien avant de remplacer sa batterie.

 

 

Le logiciel EP8

Pour garantir une sensation de pédalage naturel, l’autre élément de la recette Shimano réside dans les améliorations apportées au logiciel EP8. Pour ce faire, il a fallu repenser le fonctionnement et la personnalisation des trois modes d’assistance…

  • Le plus puissant (Boost) peut délivrer à présent un couple maximal de 85 Nm, pendant que le pilote, lui, produit un couple minimal.
  • Le mode Trail peut aussi atteindre les 85 Nm, mais il est également plus réactif en fonction de la force exercée sur les pédales. Cela permet soit d’économiser plus de batterie avec un couple faible, soit de délivrer une puissance maximale et un couple de 85Nm à partir du moment où le pilote produit au moins 60Nm. C’est bien mieux que sur le Steps E8000 et cet algorithme de ratio d’assistance plus intelligent rend le mode Trail extrêmement polyvalent, au point que l’on peut même le conserver dans la majeure partie des cas.
  • Enfin, le couple maximal pour le mode Eco est de 30Nm. Outre une plage d’utilisation accrue, le mode Eco peut être utile en phase d’échauffement ou en sortie d’entraînement pour les pilotes les plus sportifs.

 

De plus, via l’application E-Tube Project (version 4.0.0), tous ces modes sont entièrement personnalisables, aussi bien depuis chez vous que pendant une sortie, ce qui permet au pilote d’adapter le système à son niveau et à son terrain. Les modes Boost, Trail et Eco peuvent être personnalisés sur dix paliers différents et le couple moteur peut être réglé comme on le souhaite entre 20 et 85 Nm. Il existe aussi cinq paramétrages possibles du mode de démarrage et ceux-ci peuvent être enregistrés sous différents profils d’utilisateurs pour différents types de sorties (rando, entraînement ou parcours extrêmes). Toutes ces informations peuvent être sauvegardées en tant que préférences dans le profil du pilote comme, par exemple, un mode rando qui permet d’économiser la batterie et un mode performance plus adapté aux terrains techniques et pentus. Les pilotes peuvent ainsi facilement basculer d’un mode à l’autre via l’écran de contrôle.

Parallèlement, une mise à jour de l’application E-Tube Ride permet aux vététistes de garder un œil sur leurs informations via l’écran de leur téléphone mobile. L’écran affiche diverses options comme les kilomètres effectués sur les modes Eco, Trail et Boost, ainsi que de nouvelles fonctionnalités comme l’historique des sorties ou des cartes interactives, le tout dans des interfaces plus ergonomiques.

Les deux applications, E-Tube Project et E-Tube Ride, sont téléchargeables dès le 1er septembre sur iPhone et Android et sont entièrement compatibles avec le système Shimano EP8.

 

 

Qu’en penser ?

Au bout du compte, selon Shimano, toutes ces caractéristiques aboutissent à un système EP8 qui offre un pédalage encore plus naturel et une puissance accrue, avec un moteur plus puissant, plus léger, compact, silencieux, qui génère moins de frictions et offre une autonomie améliorée de 20%. Intéressant, non ? Mais ça, évidemment, c’est sur le papier… Nous attendons donc avec impatience notre premier VTTAE de test qui sera équipé de la motorisation EP800 pour vérifier tout cela sur le terrain comme il se doit. A suivre !

Article lu 31 360 fois. Merci !