Par l’association de personnes venues de différents horizons, Forestal est née au fin fond des Pyrénées andorranes. Cette marque naissante dévoile enfin son premier vélo, un vélo à assistance électrique : le Forestal Siryon.

Et pour une première, elle risque de surprendre. Là où un géant du monde du VTT vient de dégainer une nouveauté “SL”, qui constitue d’ailleurs une réelle surprise, une “petite” firme – aux ambitions peut-être très grandes – vient se placer en concurrent direct… C’est osé, mais il y a de l’idée !

Alors à quoi ressemble ce premier ebike Forestal ? Innove-t-il ou suit-il plutôt les sentiers battus ? En quoi est-il un pari osé ? Et peut-être réussi ? Ne traînons pas, place aux présentations !

 


Temps de lecture : 5 minutes – Photos : Forestal


 

 

Déjà vu…

Bien que la marque soit toute jeune dans le milieu, elle est loin d’être inconnue. Très présente sur les réseaux sociaux, notamment grâce à son ambassadeur très mouillé dans l’affaire, Cédric Gracia, et son opulence en la matière, nous avions déjà aperçu les différents prototypes du Siryon :

Ce n’était pas pour nous laisser indifférents… Au cadre affiné, une question subsistait dès le début : moteur ou pas ? Et puis, carbone ou alu, voir même titane ? Son look collera-t-il à celui des prototypes ? Bref, l’impatience grandissante, il était temps d’en savoir plus

 

 

Forestal Siryon

  • Usage Enduro
  • Débattement 170mm AV et AR
  • Triangle AV et AR en carbone
  • Reach 488mm en taille L, offset 44mm
  • Roues 29 pouces
  • Pneus 29×2.4

  • Moteur Forestal Eon Drive 250W, 60Nm
  • Batterie Forestal Aurora Perf. 350Wh, 51V
  • 4 tailles (S à XL)
  • 1 modèle en prévente : 7499 ou 7999€
  • Annoncé à 17,4kg en M, tubeless, sans pédale
  • Fiche du vélo sur https://forestal.com/

 

Forestal Siryon

S’il parait plutôt commun et habituel sous certains aspects, le Forestal Siryon innove et se distingue sur d’autres… Voyons voir lesquels et comment !

 

Matériau et look

Visiblement fabriquées avec des fibres de carbone de haut et moyen modules et du thermoplastique – comme on en parlait récemment chez Revel et Guérilla -, la production des pièces en carbone Forestal prendrait place en Allemagne. Il semblerait donc que ce procédé ne soit pas l’apanage des Américains. Pourrait-il alors constituer le tournant pour des circuits de production plus courts que la mondialisation actuelle ?

Un point auquel s’attelle dans tous les cas Forestal, qui tend à tout faire localement, en Andorre. D’ailleurs, l’ingénierie, les dessins, les calculs, les prototypes, les peintures, l’assemblage et la distribution s’y font déjà.

Avec des codes esthétiques bien différents de ceux du monde VTT : le récent marché du VTTAE est en quête d’une identité ! Comme le BH Atom-X, le premier Cannondale Moterra qui a bien évolué depuis, le dernier Rotwild RX750 et d’autres, en témoignent… rien ne constitue encore “la norme”. Quoiqu’il en soit, le Forestal Siryon s’impose parmi tant d’autres !

 

Moteur, batterie et afficheur maison !

C’est au coeur de l’assistance électrique que le Forestal Siryon innove ou du moins se distingue. En collaboration avec Bafang, très largement impliqué dans la mobilité électrique, Forestal propose sa/son propre : moteur, batterie, afficheur, télécommande, application et range extender et vient par la même occasion étoffer la liste des motoristes du milieu :

 

Géométrie moderne

Plus classique sous cet aspect, le Forestal Siryon reste malgré tout moderne : grandes roues de 29 pouces et géométrie longue sont au goût du jour…

Reach long de 488mm sur un taille L, angle de direction de 64°, un tube de selle redressé à 77° et un empattement en conséquence – de 1284mm – sont bel et bien dans l’air du temps !

 

 

En concurrence

À la lecture de ces chiffres, on comprend pourquoi ce nouveau Forestal Siryon devient le premier VTTAE concurrent du Specialized Levo SL : moteur d’une puissance avoisinant les 250W et d’une capacité batterie réduite pour un poids global sous les 18kg…

Même si ces organes – moteur et batterie – caractérisent les VTTAE, ici, entre le Forestal et le Specialized, ils diffèrent tout de même un peu… Moteur de 250W d’un côté pour 240W de l’autre, batterie de 350Wh vs 320Wh et de 51V vs 48V, Range Extenders différents… Qu’en est-il au jeu du P=UI ? Sont-ils en fin de compte si différents sur le terrain ? Pourrait-on y trouver des similitudes/différences majeures à l’usage ? Rien n’est moins sûr !

Cependant, en s’attardant sur leurs géométries et quelques uns de leurs composants, ils se distinguent déjà de manière plus sûre… L’un offre 170mm à l’avant comme à l’arrière avec une géométrie moderne quand l’autre offre seulement 150mm de débattement et une géométrie plus conservatrice. Ils ne se destinent probablement pas à un usage identique…

 

 

Qu’en penser !?

Pour le coup, la firme andorrane, aux ambitions louables, sort enfin de l’ombre et frappe fort pour un premier vélo. Ce nouveau Forestal Siryon vient d’abord rompre l’unicité du Specialized Levo SL et, par la même occasion, étoffer une nouvelle famille dans l’immensité des VTTAE.

Au côté de l’initiateur et de son instigateur, une nouvelle ère du VTTAE semble bel et bien en routeCelle d’une nouvelle approche de l’assistance, où économie et autonomie sont les maîtres mots. Dans l’impatience de le découvrir en chair et en os, nous sommes attentifs à ce que les Andorrans nous réserve.

Il reste maintenant à Forestal à avoir les reins solides pour passer le cap du financement. En effet, l’entreprise lance une campagne de pré-vente afin de démarrer la fabrication de ce Siryon

 

 

La gamme

Pour le moment, pour ce premier lancement, 999 exemplaires seront vendus en prévente à 7499€ (option “achat” : paiement complet, choix du n° de série du vélo, priorité sur la livraison et 3 trains de pneus d’origine supplémentaires) ou à 7999€ (option “réservation” : paiement de 2000€ puis le reste dès que le vélo est prêt à être expédié) :

Un seul et unique montage qui n’est pas sans rappeler les affiliations de Forestal pour son développement…

Article lu 5 586 fois. Merci !