C’est l’heure de vous présenter le nouveau VTTAE Giant ! Après avoir décliné la gamme VTT des Trance en VTTAE, avec les Trance E+, c’est au tour des Reign (fraîchement remanié) de se parer d’une assistance électrique. Place donc au Giant Reign E+, premier du nom !

Mais alors qu’en est-il pour cette première génération ? Le Reign E+ s’inspire-t-il du Reign ? Visuellement !? Techniquement !? Et, qu’en est-il aussi face au Giant Trance E+ SX que nous avions déjà eu entre les mains ? VTTAE.fr était aux Gets fin juillet pour le découvrir et le rouler. Voyons donc ça de plus près…

 


Temps de lecture estimé : 9 minutes – Photos : Giant/Damien Rosso


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Giant Reign E+

  • Usage Enduro
  • Roues en 27,5 pouces 
  • 160/170mm, Fox X2 & 36
  • Triangle avant & arrière Alu
  • Reach 475mm en taille L, offset 44mm
  • Roues Giant eTRX carbone, 30mm

  • Maxxis EXO+ (Av.) et DD (Arr.) 2.6
  • Sram Code R, 220/200mm
  • Moteur SyncDrive Pro, batterie 500Wh
  • 3 modèles, 4 tailles, 4650 à 7550
  • Dispo fin août
  • https://www.giant-bicycles.com

 

Au jeu des 7 différences…

Le premier coup d’oeil qu’on lance à ce nouveau Giant Reign E+ est presque trompeur. Trop furtif ou trop rapide et il passe incognito. Plus averti ou plus attentionné et on détecte la nouveauté !

Effectivement, les ressemblances avec le Reign et le Trance E+ SX sont flagrantes : d’abord la matière, l’alu, puis les courbures inversées du tube diagonal, la longue soudure avant de rejoindre le jeu de direction, la forme de la biellette et du bras arrière, les roues de 27,5 pouces, etc.

Bref, toute l’identité Giant est là ! C’est pourtant le premier Giant Reign E+, il y a donc de la nouveauté dans l’air… Voyons plutôt !

 

 

 

Quoi de neuf ?

Ce nouveau Giant Reign E+ regroupe toutes les lignes et aspects qui font l’identité esthétique actuelle de la marque. Mais c’est une nouveauté, et il se doit donc de se différencier… C’est heureusement ce qu’il fait :

 

Les biellettes

Puisqu’il conserve les lignes du Reign, sa muse, le Giant Reign E+ porte bien son nom ! Cependant, en y regardant de plus près, on note des biellettes différentes :

Visuellement, puisque, pour la biellette supérieure, la position des 3 points de rotation qu’elle offre diffèrent : sur le Reign, comme sur le Trance E+ SX d’ailleurs, elle pique du nez quand elle se lie à l’amortisseur. Désormais, elle s’ouvre, et laisse l’amortisseur remonter plus près du tube supérieur !

 

Le débattement

En bon Reign, ce nouveau Giant Reign E+ se pare de 170mm de débattement à l’avant et 160mm à l’arrière.

De cette manière, il s’affirme, lui aussi, comme l’Enduro de la gamme. Puis par la même occasion, il se distingue du Trance E+, qui, dans sa fournée SX, tend déjà à marcher sur les plates bandes de l’Enduro !

Voilà de quoi éveiller notre curiosité et nous pousser à la comparaison pour notre prise en main. Qu’apporte ce Reign E+ en plus ? Que permet-il que le Trance E+ SX ne peut offrir ?! Des questions auxquelles nous devront commencer à répondre !

 

La géométrie

Voici encore un point qui différencie, sur le papier, le Giant Reign E+ du Trance E+ SX. Un détail qui n’en est pas un ! Les différences sont considérables :

La valeur du reach en premier lieu : plus longue de 23mm sur le Reign E+ en taille L. Il est aussi plus long en empattement, 1276mm contre 1233mm pour le Trance E+ SX. Tout en profitant d’un angle de direction plus fermé et d’un angle de tube de selle plus redressé.

Ce n’est donc, peut-être, pas pour rien que le Trance E+ SX n’est qu’un upgrade bodybuildé du Trance E+, destiné à une pratique Trail. Avec de tels écarts, le Giant Reign E+ s’adresse très certainement plus à l’Enduro !

 

Comme le disait Antoine dans sa prise en main du Trance E+ SX à propos de ses suspensions : “sans autre évolution, je ne vois pas la nécessité d’un modèle plus fortement doté en matière de débattement arrière.”

Voici comment le Reign E+ pourrait, avec une géométrie plus engagée et une cinématique de suspension retravaillée, s’imposer comme l’Enduro de la gamme VTTAE Giant…

 

 

Des watts !

Partenaire de longue date avec Yamaha pour la conception des moteurs, depuis 1998 exactement, Giant continue sur cette lancée. Sur ce nouveau Giant Reign E+, on retrouve donc un nouveau moteur SyncDrive Pro, sur la base du nouveau moteur Yamaha PW-X2.

On retrouve désormais deux capteurs supplémentaires : un accéléromètre et un capteur de rotation du moteur, dans le but d’offrir un mode automatique efficace et économique : le Giant Smart Assist.

Pour le reste, on retrouve les modèles habituels Giant et quelques optimisations bienvenues :

Mais cette fois, le Giant Reign E+ peut accueillir une batterie supplémentaire. C’est le Range Extander ! Une batterie de 250Wh à loger à la place du porte bidon et qui se branche sur une partie de la prise de recharge. De quoi augmenter de 50% l’autonomie du Giant Reign E+.

 

 

Prise en main du Giant Reign E+ 0 PRO

C’est aux Gets, pendant un bonne centaine de kilomètres que j’ai pu prendre en main le nouveau Giant Reign E+ 0 PRO. En montagne et sur des sentiers variés : du pré à vache et passant par le bikepark, jusqu’au single en sous bois ou à la piste d’Enduro technique et engagée ! De quoi mettre à l’épreuve cette première génération du Reign à assistance électrique !

 

Confort et tolérance

La première chose qui me saute aux yeux, c’est la raideur des roues carbones Giant e-TRX qui sont montées sur ce modèle. Dès que je met de l’angle pour tourner, la moindre aspérité me déstabilise et me fait dévier de ma trajectoire… C’est impressionnant !

L’essai avec des roues alu le confirme, certes elles sont précises quand on arrive à garder le cap et dynamiques, mais les pertes d’adhérence et de contrôle qu’elles engendrent en font de vrais bouts de bois !

C’est très frustrant quand le reste du vélo semble pourtant travailler, se déformer pour déjouer les terrains accidentés. Un châssis qui respire le confort et la tolérance !

 

Suspensions

Par ailleurs, le bon fonctionnement des suspensions en descente pousse parfois à tirer droit, sans se poser de question. On ose des choses un peu défoncées et engagées sans hésiter. C’est pousse au crime ! On exploite le sentier autrement. Mais ça confirme que son confort le permet et qu’à piloter, il est très rassurant.

Sa roue arrière ne donne jamais l’impression de butter dans les obstacles. Le Giant Reign E+ 0 PRO est un ogre quand il s’agit de rouler dans les trous, les racines et la pente. Tant qu’on est à l’aise, rien ne l’arrête !

Ce comportement sain en toute situation, sans surprise, c’est très agréable. Il suffit de se focaliser sur son pilotage, pas sur les réactions du vélo. Il laisse ainsi le choix entre lui forcer la main, ou le laisser faire ! De toute manière, la limite viendra de nous, pas de lui en matière d’engagement…

 

Géométrie

En taille L, aucun doute c’est la taille qui convient à mon mètre 81. Je lui trouve pourtant une stabilité supérieure à la moyenne. Un oeil aux chiffres révèle des bases en 470mm..!

C’est beaucoup pour un VTTAE moderne, et parfois contraignant pour lever la roue avant. Mais ça participe à cette grande stabilité. Et c’est aussi ce qu’impose le système de suspension Maestro avec le besoin d’intégrer le moteur.

Alors, même s’il faut amplifier le geste pour y arriver, il est possible de décoller l’avant du vélo ! C’en est fini avec cette fâcheuse tendance qu’avaient certains Giant à clouer la roue avant au sol auparavant, les Full E en tête !

 

Mode automatique naturel !

La grande nouveauté de ce moteur, c’est son mode automatique : le Giant Smart Assist. Même si ce mode se trouve à l’écart des autres modes via le display et qu’on ne peut pas rapidement basculer sur un mode plus puissant pour se sortir d’une pente très raide en urgence, c’est LA grande surprise de cette prise en main !

L’assistance varie donc en fonction de notre effort et ce d’une manière très progressive : plus on donne, plus le moteur rend. Mais la manière très naturelle dont il redonne de la puissance est bluffante, stupéfiante. Vraiment !

On se rapproche très fortement de la manière de pédaler d’un VTT. L’effort y est lissé mais similaire, à en oublier qu’on a un moteur entre les jambes ! Si le mode EMTB de chez Bosch peut donner cette impression, il suffit de rouler le Smart Assist du SyndDrive pour se convaincre qu’il y avait matière à progresser !

 

 

Vis-à-vis de la concurrence

Tout ça mérite d’être comparer à la concurrence pour en saisir toute la teneur :

Vis-à-vis du Thok MIG-R

Le Giant Reign E+ partage la même taille de roue, des 27,5 pouces, mais avec plus de débattement, il n’offre pas le même dynamisme, ni la même tendance à aller de l’avant à tout instant. Le Giant est plus posé, plus calme et aussi plus performant dans n’importe quelle montée : sa roue avant reste plaqué au sol et sa suspension ne s’affaisse pas à chaque impact lorsqu’il faut pédaler dans les zones défoncées.

 

Vis-à-vis de l'Intense Tazer

La suspension arrière du Giant Reign E+ ne fige pas comme celle de l’Intense Tazer dans les montées défoncées. Il en perd en efficacité ! Le Giant est aussi moins dynamique quand il faut jouer avec le terrain, mais gomme plus le terrain. Il avale tout sur son passage quand l’Intense utilise le terrain pour avancer !

 

Vis-à-vis du Rotwild RX+

Quand le Rotwild a plutôt tendance à manger du débat et à osciller beaucoup, le Giant fait mieux. Il peut s’affaisser mais le retour au point de départ est moins déstabilisant, moins rebondissant. Il est plus sain, et de cette manière plus facile à piloter en descente.

 

 

Que retenir !?

Pour finir, qu’en penser ? Qu’en est-il de cette arrivée du Reign sur le marché du VTTAE ? Avec ce premier opus du Reign E+, Giant signe une bonne entrée en la matière. Ce Giant Reign E+ ne détrône pas notre short list, ne déclasse pas la concurrence en tête mais se montre tout de même être une très bonne opportunité.

Très sain, c’est ce qui le caractérise le mieux. Il s’adresse donc à ceux qui ne veulent aussi pas se faire de nœud au cerveau pour le régler et en profiter. Et c’est bien ce caractère qui en fait un VTTAE très intéressant quand certains sont trop lourds, trop patauds, trop instables, trop dynamiques, trop peu polyvalents, etc.

A lui seul, il replace enfin le curseur de l’Enduro au sein de la gamme VTTAE Giant et relègue le Trance E+ SX à un avenir plus sombre… Que l’on verra peut-être même disparaitre de la gamme Giant 2020 !

 

 

La gamme

On retrouve 3 modèles à la gamme Reign E+ : le vert, le rouge et le blanc crème !

Article lu 9 762 fois. Merci !