Il y a à peine plus d’un an, Canyon présentait son premier Neuron:ON… Le VTTAE tout-suspendu Canyon taillé pour se promener, randonner et destiné à un panel d’utilisateur particulièrement large.

Et, voici déjà que la firme allemande nous présente le deuxième opus de ce Neuron:ON mais, cette fois, sous des lignes plus épurées, dans un look plus travaillé, naturellement plus élégant… aidé notamment par l’intégration : de la batterie, de la connectique…

Alors à quoi ressemble-t-il ? Que partage-t-il avec son prédécesseur ? Et pourquoi extirpe-t-il son aîné du catalogue aussi rapidement ? Présentation et réponses tout de suite…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Markus Greber


 

 

Entre le marteau et l’enclume…

Pourquoi maintenant ? Pourquoi proposer un nouveau Canyon Neuron:ON alors que l’ancien, à peine sevré, est tout de même récent du haut de ses 1 an !? Pourquoi le mettre hors-jeu si rapidement ?

Canyon est un mastodonte du marché du cycle. Avec des objectifs grands publics de plus en plus limpides, la firme allemande se trouve dans une position dominante. Elle est donc très attentive aux attentes et à la demande mais doit aussi faire face à la concurrence déjà en place en terme d’intégration. Elle fait finalement le choix de ne pas attendre et présente déjà un nouveau Neuron:ON !

“…ce Neuron:ON est peut-être à l’image du marché de l’ebike : en constante évolution !”

Aussi, à l’heure où le premier Neuron:ON a été développé et présenté, Shimano ne proposait pas encore de batterie intégrable jugée intéressante par Canyon, notamment en terme de dimensions et d’encombrement.

Alors victime du contexte ou non, ce Neuron:ON est peut-être à l’image du marché de l’ebike : en constante évolution ! Canyon aurait pu se procurer des batteries intégrées chez d’autres fournisseurs au moment de concevoir le premier opus mais a finalement préféré jouer la carte de la sécurité sans jouer avec l’inconnu. Dans la position actuelle de Canyon, l’association avec Shimano est immuable : garantie, fiabilité, largeur du réseau et qualité de SAV obligent. Voici comment le premier Neuron:ON laisse déjà place à son homonyme entièrement intégré… Mais ce dernier le pousse-t-il pour autant au placard ? Est-il évincé pour de bon !?

 

 

Canyon Neuron:ON

  • Usage Trail
  • Roues en 29 pouces sauf petites tailles XS et S
  • 130mm de débattement AV/AR
  • Triangle avant & arrière en aluminium
  • Reach 455mm en L, offset normal
  • Pneus en 2.6 pouces

 

Le nouveau Canyon Neuron:ON…

Si l’intégration est l’évolution majeure entre ces 2 versions de Neuron:ON, il y a bien d’autres évolutions… plutôt minimes finalement :

 

Intégration

Bien que l’intégration se rapporte souvent à loger la batterie dans le tube diagonal, elle concerne aussi la connectique. En effet, le câble du display Shimano Steps E7000 circule désormais dans la poignée puis à l’intérieur du guidon jusqu’à l’afficheur. Et de l’afficheur jusqu’au moteur et aux capteurs en interne dans la cadre :

Le Canyon Neuron:ON conserve sa motorisation Shimano Steps E8000 mais l’associe cette fois à la batterie intégrée BR-8035 de 504Wh. Alors, cachée dans le tube diagonal, elle est masquée par un cache dans le prolongement du cadre qui lui est directement fixé dessus.

Ainsi, l’ensemble se veut plus raffiné, plus élancé et plus élégant. Le Canyon Neuron:ON profite au passage d’un centre de gravité global abaissé mais cette intégration ne révolutionne pas pour autant ses dimensions

 

Géométrie...

La géométrie évolue aussi, mais reste conservatrice. Les chiffres sont malgré tout très proches de l’ancienne version du Neuron:ON :

Pour 2020, le Neuron:ON, en taille L, gagne 5mm de longueur au tube de direction, ce qui engendre logiquement une valeur du stack à peine plus importante. Il voit aussi son tube de selle se redresser de 0,5° pour optimiser la position de pédalage et implique en passant un tube supérieur plus court : la position assise sur la selle s’en retrouve plus droite, plus redressée !

 

...petites tailles en particulier !

Comme son prédécesseur l’avait inauguré, les plus petites tailles – XS et S – se voient étudiées à part pour convenir au mieux aux plus petits gabarits. Elles conservent donc leurs roues de 27,5 pouces mais voient leurs dimensions géométriques un poil plus chamboulées…

…mais de quelques millimètres ou dixièmes de degré seulement ! Angle de direction qui s’ouvre de 0,2 degrés, une hauteur de boiter de pédalier qui tombe de 3mm, etc. Bref, pas grand chose !

Et, puisqu’il est question de taille, il peut aussi être question de poids… C’est pour cela que la cinématique, inchangée dans son approche, est tout de même plus linéaire sur ces modèles de petites tailles. Le débattement passe à 125mm de débattement mais tend ainsi à mieux être exploité !

 

Des détails...

Pour aller au bout des choses, l’intégration peut aussi être une affaire de détails :

 

 

Qu’en penser !?

Comme nous l’avions constaté avec le dernier Santa Cruz Heckler : sortir une nouveauté avec le moteur Shimano parait osé à l’approche d’un possible nouveau moteur nippon. Et à première vue, ça l’est ! Mais, ce choix – venant d’un géant tel que Canyon – est aussi, en quelque sorte, la preuve que l’avenir est certainement déjà bien ficelé

Et, quand bien même il ne ressorte pas dans le haut du panier de notre comparatif, le choix du moteur Shimano n’est pas anodin. Avec un encombrement extérieur toujours intéressant face à la concurrence, il reste d’actualité… ou du moins peut le rester d’un point de vue mécanique : points de fixation, dimensions… Tout ça laisse penser qu’il y aura une adaptation ou une compatibilité possible !

Enfin, bien que l’intégration fasse son apparition sur cette nouvelle version et que Canyon ne se prive pas de faire évoluer un poil son Neuron:ON en suivant la demande et la disponibilité de nouveaux accessoires, cette mise à jour n’est, en fin de compte, pas monstrueuse. Contrairement à ce que Steve Jobs aurait pu dire : ce n’est pas une révolution mais une évolution ! Le Canyon Neuron:ON, premier du nom, n’en devient donc pas totalement obsolète ou dépassé. Souhaitons juste que l’ancien ne décote pas trop vite au regard de cette nouveauté…

Article lu 18 931 fois. Merci !