Au guidon de son Haibike SDURO FullLife LT 7.0 de test, Nadine Sapin nous fait partager une récente escapade improvisée en compagnie de François Dola à la découverte des Gorges de la Siagne…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

 

C’est le printemps, la chaleur commence à se faire sentir sur la côte, les orages grondent en montagne avec la fonte de sommets enneigés. Direction donc la moyenne montagne dans les Préalpes d’Azur dans l’arrière pays grassois.

Equipés de nos VTTAE, d’un GPS et de 2 batteries (1 de rechange dans le sac), nous voilà dans le petit village perché de Mons (83) prêts à découvrir de nouveaux sentiers au pays des pierres !

 

François va improviser un tour autour des Gorges de la Siagne. Une petit aventure d’un jour qui a nécessité un peu de dextérité sur le VTTAE, un soupçon de pratique d’escalade et de bons gants car la nature azuréenne s’exprime avec de belles épines.

De Mons, nous réalisons une petite boucle pour se chauffer. Une descente sympa et une belle remontée en sous-bois qui passe par endroit dans un ancien petit court d’eau qui permet de travailler sa technique !

 

 

 

Puis nous prenons la direction d’Escragnolles par les GR. Les arbustes disparaissent, la garrigue prend le pouvoir. Attention aux mains et aux avant-bras, les sentiers sont peu fréquentés et la nature reprend sa place. En se rapprochant des falaises, la nature reverdit, l’eau est présente et l’on découvre un magnifique cascade qui permet de faire une petite pause.

 

 

Après cette escale fraîcheur, nous gagnons l’ancienne route Napoléon jusqu’à l‘Escragnolles pour faire le plein d’eau et manger une “bonne” salade au snack du coin.

 

 

Maintenant direction St Cezaire, nous continuons sur l’ancienne route Napoléon, une vieille piste romaine qui se transforme en sentier jusqu’à la Siagne.

 

 

C’est encore une belle surprise qui nous attend avec la découverte d’un nouveau jardin luxuriant de végétation. On se croirait presque à la Réunion !

 

 

Puis le sentier remonte et la pierre reprend le dessus. Le sentier longe le canal de la Siagne.

Cela semble facile et bucolique au début, puis cela se complique avec plusieurs passages en échelle et en bord de falaise.

A une intersection de sentier, François repère une belle petite descente sur son GPS. C’est pas la direction de St Cézaire mais “ça doit passer” me dit il ! Ça sent la galère à plein nez…

Mais bon, la descente est effectivement magnifique (200 ou 300m de D-). Le sentier bien tracé sillonne entre les rochers, c’est un vrai régal.

Arrivés au point le plus bas, à la rivière, le sentier disparaît presque et une petite trace raide monte dans les rochers ! C’est la partie escalade de la sortie. Mieux vaut être deux pour se faire passer les VTTAE… Mais ça passe tout de même en prenant un bon coup de chaud !

 

 

De retour sur le canal, le sentier est une succession de “monta-cale” toujours dans les pierres jusqu’à St Cezaire, autre petit village perché…

 

 

 

 

Il est 17h, les poches à eau sont de nouveau pleines, il est temps de rentrer à Mons. Nous franchissons les gorges par une belle descente et montée. Tout passe sur le VTTAE, c’est un régal de pilotage.

Après un peu de route pour rejoindre la colline de Mons, nous remontons au village encore par une ancienne voie romaine (GR) un peu droite.

Nous avons consommé 1 batterie et 2 barrettes. Moi, j’ai roulé tout en Tour et EMTB avec le Haibike SDURO FullLife LT 7.0 (article à venir).

 

 

 

Voici la carte du parcours avec un kilométrage et dénivelé sous estimé (ma montre n’a pas enregistré les portages/poussages). Je dirais plutôt 53 km et 2000m de positif.

Et pour voir le parcours en 3D, c’est par là > https://www.relive.cc/view/g20849236265

Cette région est vraiment magnifique et il reste encore beaucoup de sentiers et de beaux endroits à découvrir surtout en VTTAE !

A très vite pour de nouvelles aventures 😉

Article lu 4 037 fois. Merci !