En marge du Roc d’Azur 2018, Shimano offrait aux médias l’opportunité de tester le tout nouveau moteur Shimano Steps E7000 dont nous relayons l’arrivée sur le marché il y a quelques semaines déjà. Nadine était de la partie, voici sa prise en main…

 

Quelles en sont les nouveautés ?

Les nouveaux moteurs ont été fraîchement montés sur des Merida E-one-20 (en 120mm, 27.5+) et se destinent d’ailleurs à ce type de VTTAE semi-rigides ou tout-suspendus, au(x) débattement(s) modéré(s).

Nous avons pris la direction de l’Esterel, hors des parcours du Roc pour ne pas gêner. Avant d’attaquer les sentiers, nous roulons sur route, ce qui permet d’apprécier les grandes caractéristiques du moteur et les accessoires sans être distraits par le pilotage.

Mon attention se porte en premier sur la commande de contrôle. Le shifter du désormais bien connu E8000 est remplacé par une commande constituée de 2 boutons l’un au-dessus de l’autre.

C’est compact et intuitif et surtout, cela permettra de mettre une manette de tige de selle télescopique en bas à gauche bien plus pratique à l’usage qu’à une autre position. C’est top !

 

 

La console a été revue également. Elle est un peu plus réduite, avec un affichage en noir et blanc. La courbe matérialisant l’assistance disparaît.

C’est simplifié mais je regrette l’affichage des modes en couleur. En effet, lorsque l’on est concentré à monter notamment, les couleurs permettent de savoir, en un coup d’œil, sous quel mode on est.

C’est bien moins évident maintenant car c’est écrit relativement petit et en blanc pour tous les modes.

Toujours sur le trajet vers l’Estérel, on a atteint facilement plus de 25km/h (vitesse limite d’assistance). Comme sur l’E8000, le moteur est libre au pédalage “sans assistance” et on ne ressent que le poids du vélo, ce qui n’est pas le cas de toutes les motorisations. C’est un bon point.

Le bruit aussi a bien diminué. On l’entend en sourdine, mais personnellement j’aime bien et cela aide aussi à savoir l’intensité que l’on demande au moteur à un instant.

Enfin, arrivée à l’entrée de l’Esterel, passons au vrai test terrain !

 

Le parcours choisi est vallonné, plaisant, sans grandes montées techniques. C’est parfaitement adapté à un VTTAE en 120mm. Le moteur est bien linéaire, les changements de mode ne perturbent pas le pédalage qui est très agréable.

Par contre, dès les premières variations de terrain, je reproche à la nouvelle commande de changement de mode que les boutons sont trop similaires. Il n’est pas évident de savoir sur lequel on appuie et on risque de se tromper. On peut corriger ce petit défaut facilement en collant un petit bout de scotch rugueux “antidérapant” sur l’un des 2 boutons pour pouvoir les distinguer sans se poser de question. Pensez-y !

Et pour m’aider à contrôler ces changements de mode, je préfère rouler en actionnant les “bip” pour vérifier à l’oreille mes actions sans avoir à regarder et notamment pour l’activation du mode “Walk” (double bip).
Ce mode “Walk” fonctionne comme sur le E8000 et n’est vraiment efficace que si le VTTAE est équipé d’un dérailleur électrique. Si ce n’est pas le cas, vous devrez descendre les pignons pour que l’assistance soit maximale.

Côté puissance, on est bien avec le petit frère du E8000. Celle-ci est diminuée ! Sur cette sortie, j’ai eu l’impression que le mode Boost du E7000 correspondait à un Trail “maxi” du E8000. Par contre, je n’ai pas pu vérifier les réglages sur l’application E-tube donc ce sera à vérifier plus précisément à l’occasion d’un test longue durée.

Cependant, je trouve que c’est parfaitement adapté aux E-one-20 (120mm) et pour le parcours que nous faisons. En effet, pas la peine d’avoir une assistance de folie, au contraire. Le E7000 est bien linéaire, doux et efficace ce qui facilite le franchissement des petites difficultés (petites montées techniques, marches, troncs d’arbre…) sans bousculer le pilote.

Par ailleurs, moins de développement de puissance signifie théoriquement moins de consommation. Cela semble logique !

Pour finir, je pensais qu’on gagnerait en poids avec un moteur moins performant que le E8000 mais il n’en est rien… Le gain de poids ne se fait qu’au niveau de la manette, dommage.

 

 

Qu’en conclure ?

Shimano propose un nouveau moteur Steps E7000 proche de son E8000. Il reprend toutes les qualités de son grand frère avec une puissance moindre mais avec un comportement moins agressif et bien plus linéaire. La commande et la console sont simplifiées avec des bons avantages et des inconvénients très modestes.

Ce type de moteur, valeur sûre, sera parfaitement adapté aux VTTAE à faible débattement destinés à une pratique loisir pour randonner tranquillement sur pistes ou sur sentiers faciles et vallonnés.

Il permettra aux marques également de diminuer le prix pour ces VTTAE entrée de gamme, alors n’attendez plus pour profitez de ce type de vélo !

Article lu 2 006 fois. Merci !