8.6
8.6/10

Dans les conditions météo les plus difficiles, l’hiver, bien sûr, mais aussi l’été à la montagne où le temps peut changer rapidement, il est important de s’équiper comme il faut. Avec le pantalon Flexair et le maillot Defend Thermo Hooded, l’équipementier Fox propose un ensemble qui nous a semblé particulièrement intéressant. Que vaut-il réellement ? Réponses après plusieurs mois de test.

 

Pantalon Fox Flexair : 110€

Maillot Defend Thermo Hooded : 130€

Pantalon : 300g

Maillot : 330g

Pantalon : nylon polyamide 88 %, élasthanne 12 %, tissu TruDri Trumotion

Maillot : polyester 93 %, élasthanne 7 %, Polartec PowerGrid

Pantalon : entrejambe 81cm (32)

Maillot : 79 cm de la taille à l’ourlet (M)

Pantalon : foxracing.fr

Maillot : foxracing.fr

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

Est-ce pertinent ?

Si le pantalon Flexair reste d’un concept assez classique (stretch multidirectionnel pour une grande liberté de mouvement, légèreté et finition déperlante), en revanche, le maillot Defend Thermo Hooded est un produit à la fois intéressant et plus technique. Il est composé d’une couche intermédiaire en tissu déperlant et coupe-vent sur les manches et le bas du dos, ainsi que d’une matière Polartec Power Grid qui apporte une isolation respirante, une bonne évacuation de la transpiration et une sensation de légèreté.

ans oublier la capuche ajustée qui se porte sous le casque afin de protéger les oreilles et le crâne du froid et la poche interne zippée, idéalement placée au niveau de la hanche.

 

 

Qu’en est-il sur le terrain ?

Conçu au départ pour faire office de sous-couche en dessous des gilets et vestes Legion en cas de grand froid, le maillot Defend Thermo Hooded peut aussi très bien se porter seul si l’on souhaite simplement être équipé de manière plus légère, alors que la température n’est pas trop basse. Dans ces conditions, son allure épurée s’accorde parfaitement au pantalon Flexair, confortable, résistant et légèrement aéré.

Ainsi équipé, le pilote est parfaitement protégé du vent, des projections et des petites averses. C’est dans cette configuration que nous avons le plus utilisé cette tenue, à une température située autour des 10 degrés. Lorsqu’il fait plus froid, je conseillerais le port d’un sous-vêtement de sport respirant en dessous du maillot et celui d’une veste sans manche par-dessus. En effet, le tissu déperlant et coupe-vent des manches offre la plupart du temps suffisamment de protection contre le vent, la pluie ou le froid pour ne pas avoir à rajouter une couche supplémentaire sur les bras.

A noter également que le stretch multidirectionnel et la coupe à la fois fuselée et suffisamment ample au niveau des cuisses et des genoux du pantalon permet de porter une paire de genouillères légères en dessous, tout en restant aussi à l’aise au pédalage en montée que lorsqu’il faut bouger sur le vélo en descente.

 

 

Est-ce utile ?

Oui, sans aucun doute. Quand on pratique le tout-terrain, il est indispensable de s’équiper correctement et cet ensemble hivernal permet de partir rouler plusieurs heures sans se poser de questions sur les conditions météo. De plus, pour ceux qui n’ont pas trop de cheveux ou le crâne rasé, la capuche fine empêche l’air froid de circuler autour de la tête par les ventilations dont sont pourvus les casques modernes. Ce qui s’avoue bougrement pratique et utile dès que l’automne arrive.

 

 

Quelle durée de vie ?

L’élastique qui maintient le pantalon autour de la cheville et évite de s’accrocher dans le pédalier est un peu fragile et il faut le manipuler en tirant dessus avec douceur lorsqu’on enfile et qu’on enlève le pied, sous peine de l’endommager. Autrement, les revêtements déperlants de qualité du pantalon et celui des bras et du bas du dos du maillot encaissent sans broncher les projections, les nombreux lavages, mais aussi les griffures de branches que l’on subit très régulièrement sur les sentiers en tout-terrain. Après un hiver complet à rouler avec cette tenue au moins deux fois par semaine, elle est encore en parfait état et prête à affronter une autre saison sans aucun problème. Du costaud.

 

 

Ce qui peut progresser ?

Très réussi, le pantalon est à la fois d’un concept simple et d’un confort exceptionnel. Difficile donc de lui trouver des défauts, si ce n’est celui de protéger un peu moins du froid qu’un modèle plus épais conçu dans une autre matière. Peut-être aussi qu’un élastique de maintien au niveau de la cheville un peu moins serré permettrait d’enfiler le pied un peu plus facilement sans tirer trop fort sur ledit élastique… Mais autrement, c’est du tout bon.

Pour le maillot Defend, son côté très technique le place d’entrée aux côtés des produits les plus haut de gamme, à la fois pratiques, sophistiqués et robustes. Les plus tatillons – dont je fais partie – pourront juste lui reprocher sa capuche un peu gênante, un peu serrée au niveau du cou, lorsqu’il fait plus chaud et que l’on n’a pas besoin de la mettre sous le casque. A ce titre, la pose d’une petite fermeture éclair pour la rendre amovible selon l’utilisation de chacun ne serait peut-être pas une mauvaise idée.

 

 

Vis-à-vis de la concurrence ?

Du côté du maillot Defend Thermo Hooded, vu sa particularité, il est assez difficile de le comparer à la concurrence.

Quant au pantalon Flexair, en dépit de sa légèreté et de son confort, nous l’avons jugé parfaitement apte à affronter les sorties hivernales relativement froides… Surtout avec un bon cuissard et des genouillères dessous. En revanche, dès qu’il fait plus chaud, il reste très confortable et agréable à porter, sans avoir l’impression – comme avec certains pantalons plus épais – d’être un peu dans une étuve !

 

 

Est-ce que ça les vaut ?

Si le prix du pantalon reste relativement raisonnable par rapport à la qualité du produit proposé, celui du maillot reste quant à lui un peu élevé… En effet, même si la conception est assez technique et le concept novateur, 130 euros, ce n’est tout de même pas rien. Heureusement, le côté polyvalent et multisaison de cet ensemble sobre et de qualité permet d’envisager une utilisation régulière quelle que soit l’époque de l’année… sauf évidemment pour le maillot que l’on évitera de porter en plein été !

Tests Fox – Pantalon Flexair et maillot Defend Thermo Hooded, habillé pour l’hiver (prochain) !
Conclusion
Au cours de cet hiver à la fois pluvieux (novembre/décembre) et plutôt doux (janvier/février), j’avoue avoir utilisé le combo maillot Defend et pantalon Flexair sur une grande partie de mes sorties de test. Contrairement aux autres pantalons un peu épais ou aux maillots souvent trop légers de la concurrence, cette tenue Fox s’est révélée convenir à la plupart des conditions météo. De plus, pour l’entretien et la durée de vie des produits, quoi de mieux que la couleur noire lorsque l’on roule dans la boue ? Bref, un ensemble testé et approuvé, comme on dit !
Pertinent ?
9
Pratique ?
8.3
Utile ?
8.5
Durable ?
9.3
Abouti ?
8.5
Concurrentiel ?
9
Bon marché ?
7.8
Principale qualité
Produits techniques
Robustesse
Polyvalence
Confort
Principal défaut
Capuche non amovible sur le maillot
Élastique serré aux chevilles du pantalon
8.6
8.6/10

Article lu 2 908 fois. Merci !