Tout juste labellisé par l’Union Cycliste Internationale (UCI) pour pouvoir décerner un titre de vainqueur de Coupe du Monde, le circuit des World E-Bike Series (WES) 2020 débutait ce week-end sur les hauteurs monégasques. 

Dans un contexte assez particulier – entre situation sanitaire actuelle et concurrence en hausse – elle ouvrait par la même occasion le bal des compétitions internationales de la saison à venir. Alors comment se sont déroulées ces premières courses ? Qui s’est démarqué ? Y a-t-il eu des outsiders en embuscade ? Un oeil à la feuille de chronométrage nous en dit plus…

 


Temps de lecture estimé : 3 minutes – Photos : WES/Rierola


 

 

Ambiance délicate

Avec l’arrivée récente du coronavirus Covid-19 en Europe et la mise en place de mesures sanitaires en conséquence, les déplacements peuvent s’avérer laborieux. À tel point que certains pilotes n’ont préféré pas faire le déplacement à Monaco, pour cette manche d’ouverture des WES 2020…

Et, bien que soutenue et reconnue par l’UCI sur sa partie XC, cette première WES de l’année semble avoir aussi souffert d’un léger manque d’engouement avec moins d’une trentaine de coureurs sur la liste de départ…

Avec l’émergence des Enduro World Series-E, circuit plus ou moins concurrent par sa notoriété en Enduro VTT, les pilotes favorisant la partie Enduro à la course de Cross-Country sont naturellement plus attirés par le circuit EWS-E… Malgré tout, la première WES 2020 a bel et bien eu lieu, et des trophées ont été remis… Comment ? À qui ? Voyons ça…

 

 

Coupe du Monde E-Bike XC

Tout d’abord malmené par l’outsider du jour, à savoir Francesco Camoin qui, pour sa première course de VTTAE, domina les 4 premiers tours des 6 à accomplir, le Champion de France en titre Jérôme Gilloux (Moustache) l’emporte finalement. Il remonte dans les derniers tours les 8 petites secondes d’avance du jeune Corse. Ce dernier en termine malgré tout second, à plus de 2 minutes de son poursuivant…

Pour sa première participation à une manche des WES, le Suisse Joris Ryf, 3e tout du long, conserve sa place et complète le podium de cette première Coupe du Monde E-bike XC 2020 !

Chez les filles, la course fût bien plus serrée. Se tenant à quelques secondes tout du long, l’ordre établi pendant la course le reste finalement tout du long. Les deux Suissesses Nathalie Schneitter (Championne du Monde en titre, sur Trek), première, et Alba Wunderlin, seconde, se tiennent en 12 secondes. Mélanie Pugin, poursuivante spécialiste de l’Enduro, complète le podium à tout juste 20 secondes !

 

 

 

Power Lap !!

Pour intensifier la compétition, à l’image de la F1, du WRC ou d’autres sports mécaniques, le tour le plus rapide sur le circuit XC était récompensé par le trophée du Power Lap...

C’est donc avec son départ tonitruant et ses 4 premiers tours au rupteur – dans le rouge ! – que Francesco Camoin, le jeune enduriste Corse, signe le meilleur temps au tour (7min 44s) et soulève cette coupe.

Comme quoi la fougue et la jeunesse paye pour cet exploit. Reste peut-être, maintenant, à s’assagir pour enfin tenir tête aux cadors de la discipline jusqu’au bout… 

 

 

jose borges wes 2020 monaco vttae

WES Gravity

Particulièrement agitée, la compétition Gravity laissait entrevoir d’autres noms sur le haut du tableau, pour le moins tout aussi connus du circuit Enduro des EWS notamment.

Si le jeune Francesco Camoin attaque sur les chapeaux de roues avec 7 secondes d’avance à l’entame de la seconde spéciale, il est vite rattrapé par la délégation portugaise nouvellement reconvertie au VTT électrique : José Borges et Emmanuel Pombo. Le spécialiste français, Nico Quéré, fait aussi des siennes et s’adjuge la troisième spéciale.

Sans pour autant écraser la course, José Borges (Team Miranda, sur KTM) remporte la quatrième et dernière spéciale et s’adjuge, à ce même moment, la victoire au général : devant Francesco Camoin, à 6 secondes, et Nico Quéré à 27 secondes.

Tout aussi mouvementée, la course Gravity féminine offrait quelques renversements de situation. D’abord dominée par l’Estonienne Maaris Meier, la Française Mélanie Pugin récupère assez rapidement le lead pour conserver cette place jusqu’au bout. 

Au même moment, la Suissesse Alba Wunderlin s’accapare la 2e place et y reste elle aussi jusqu’au bout. Sur la ligne d’arrivée, Mélanie Pugin l’emporte donc avec 1min31 d’avance sur la Suissesse et 3min09 sur l’Estonienne.

 

On notera enfin que l’ex Champion du Monde Moto 250cc Marco Melandri n’a pas connu des débuts de saison heureux à VTTAE, sur son Thok Mig-R que l’on avait plébiscité, il termine bon avant-dernier du XC et en pied de page du classement Gravity…

Résultats complets > https://www.worldebikeseries.com/results/

 

 

La suite !?

Même si cette première manche des WES 2020 fut l’occasion pour d’ancien pilote moto de s’aiguiser à la discipline et de se mesurer aux pilotes références, le plateau accueillait quelques pointures mais finalement assez peu d’autres participants…

Souffrant d’un contexte défavorable, nous ne pouvons que souhaiter que la prochaine manche – dans à peine un mois en Suisse – subisse un autre sort et un autre engouement. Plus glorieux cette fois !

Article lu 3 004 fois. Merci !