L’an passé, nous écrivions à l’issue d’un test poussé, que le Schwalbe Eddy Current était à nos yeux, la référence du moment en matière de pneus VTTAE. Les arguments étaient nombreux et le potentiel, bien réel. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et le Schwalbe Eddy Current est désormais bien en place sur le marché. 

Reste à voir comment il est perçu, avec le temps. Visiblement bien, à en croire les chiffres de vente, mais au final, pourquoi ?! Quelles sont les impressions qui restent ?! Les arguments qui se détachent du lot ?! Après coup, c’est toutes les questions qui permettent de retracer les Ateliers VTTAE.fr x Schwalbe, auxquels 4 chanceux et appliqués lecteurs étaient conviés pour découvrir la gamme et choisir parmi elle, les pneus les plus à propos pour leur pratique. 

 


Temps de lecture estimé : 7 minutes


 

 

 

Au commencement…

Ce jeudi matin de novembre, c’est avec beaucoup de curiosité, et un peu de pression, que William, Cedric, Nicolas et David se présentent à la rédaction. Ils ont tous les quatre été sélectionnés pour participer aux Ateliers Schwalbe en compagnie de la rédaction, et peuvent encore légitimement se demander ce qui les attend réellement, d’autant que la météo est capricieuse ces derniers temps.

Finalement, c’est en mettant le programme de la journée en oeuvre que les langues se délient, et que chacun trouve ses marques. Florian – du bureau français Schwalbe – Antoine, Tom, Quentin et Yohann – de la rédaction – ont en effet pris soin de préparer des programmes qui s’adaptent aux attentes et matériel de chacun… De bon matin, et après de la route pour certains, tout commence logiquement par un accueil au chaud, et déjà généreux en goodies aux couleurs Schwalbe…

 

 

La pression avant tout…

Avant de chausser les pneus Schwalbe, l’idée est tout de même de partir sur de bonnes bases. Les reconnaissances, et un premier tour à l’allure qui doit être celle de la journée, sont donc effectués avec les pneus et pressions habituels. On laisse même le temps de rotations supplémentaires pour travailler sur les meilleurs réglages.

L’idée est d’offrir à chacun des sensations références avec le matériel habituel. À cette occasion déjà, les enseignements sont intéressants, et les initiatives vont dans le bon sens…

“À l’occasion des Ateliers Schwalbe, avec mes propres pneus, je suis passé de 1,5 à 1 bars, alors que je n’y arrivais pas chez moi.” – William

 

“Avant, je roulais trop gonflé ! Surtout à l’arrière !! Toujours peur de crever !!! Je suis descendu de 0,25 bars avant/arrière dans mes pneus en 27,5×2.6” – Cedric

 

 

L’embarras du choix !

C’est une fois que chacun a trouvé ses meilleurs sensations que les pneus Schwalbe sont chaussés. D’abord, en piochant au sein de la gamme habituelle de la marque : Magic Mary, Hans Dampf, Nobby Nic… Dans des carcasses adaptées aux attentes de chacun : les plus légères SnakeSkin, ou les renforcées Super Gravity. Chacun chausse les carcasses qui concurrencent ses pneus d’origine.

Par là même, on constate que face à leurs concurrents directs et à même pression, les carcasses Schwalbe sont perçues plus consistantes, et incitent à rouler à plus faible pression (-0,1 à -0,2 bars), domaine dans lequel elles délivrent alors leurs pleines performances. Certains franchissent donc pour de bon le pas et roulent à basse pression, offrant grip et stabilité en nette hausse, un must sur ces VTT à assistance électrique qui, sans ça, vibrent, glissent et rebondissent dans tous les sens…

“Depuis les ateliers, je me régale à rouler en mode “sanglier”. Ça va pas être facile de revenir en arrière avec vos bêtises à vous autres, là, maintenant ;-)” – William

 

“Ce qui a changé, c’est que je roule moins gonflé ! C’est vrai que ça grippe mieux , surtout au freinage ! Je vais peux être le regretter quand j’aurais explosé ma roue arrière mais dans les conditions humides qu’on a en ce moment c’est top !” – Cedric

 

 

Eddy Current, le plébiscite

Quelques craintes et appréhensions logiques puisque la nouveauté demande toujours un certain temps d’adaptation qui doit dépasser le cadre de cette journée d’essai. Nouveauté d’autant plus marquée et présent que, pour ceux qui disposent des formats de roues et dégagement de cadre qui le permettent, c’est l’heure de chausser les Schwalbe Eddy Current…

“J’étais curieux de “toucher” les Magic Mary et les Hans Dampf qui commençaient à me faire de l’oeil pour ma prochaine monte. Je ne connaissais pas les Eddy Current…” – William

 

“J’étais curieux de découvrir le Eddy Current, spécial VTTAE… Le grip est énorme… Et il permet de virer la mousse Panzer !” – Nicolas

 

Des mots qui résument bien la perception des Schwalbe Eddy Current. N’oublions pas que ces pneus spécifiques VTTAE partagent les carcasses Super Gravity des Magic Mary et Hans Dampf essayés plus tôt dans la journée. Pour autant, ils paraissent plus robustes et costauds…

“Hyper Rigide, assez peu de rebond” – Nicolas

 

“Des tanks ! Ils semblent hyper résistants et mettent totalement en confiance !” – William

 

Au fur et à mesure des échanges, c’est le profil spécifique des crampons du Eddy Current qui ressort. Plus gros, ils se déforment moins sous les sollicitations, offrant des appuis plus francs… D’autant qu’en recouvrant une plus grosse surface du pneu d’une épaisse couche de gomme, ils raidissent encore le comportement de la carcasse. C’est donc là, au coeur de ces deux impressions, que la réputation du Eddy Current se construit…

 

 

Au final…

Une belle réputation puisque, qu’au final, tous ceux qui pouvaient goûter aux Schwalbe Eddy Current choisissent de repartir avec. Ils auraient tout aussi bien pu opter pour les autres pneus de la marque passés à l’essai, puisque l’on veillait, du côté de la rédaction, à ne pas fausser la donne et laisser les choix totalement ouverts.

 

C’est même le cas pour Cedric, qui venait pourtant avec deux Schwalbe Magic Mary Downhill Ultra Soft : un montage sexy et quasi idéal, sur le papier…

“Je suis reparti avec les Eddy Current pour mon VTTAE ! J’avais déjà des Magic Mary que j’adore et les Eddy Current vont être super pour rouler dans mes montagnes !!! Ça va être une merveille dans la caillasse et les racines !” – Cedric

 

“Le Eddy Curent Front est un très bon compromis boue/pierre à l’avant, tandis que l’arrière a une énorme motricité et un énorme freinage.” – Nicolas

 

“Même s’il est plus lourd, qu’il se roule à plus faible pression et que c’est un pneu plus cramponné qui me parait plus énergivore, j’ai adopté les Eddy Curent pour tester du lourd de retour à la maison. Le Magic Mary et le Hans Dampf me font même envie pour une prochaine monte, pour pousser la comparaison sur une longue durée !” – William

 

Pari gagné ! À la rédaction, les essais font logiquement partie des activités qui nous passionnent le plus. C’est déjà un plaisir de les partager au travers de nos articles, mais ça l’est encore plus de vive voix, une journée durant telle que ces Ateliers Schwalbe le permettent. Pour peu qu’ils amènent à conclure que le virus est transmis, banco ! Le courant est passé 😉

Article lu 5 270 fois. Merci !