Cet hiver, nous avions eu l’occasion de rouler pendant deux jours sur le Haibike XDURO AllMtn 9.0 dans l’arrière pays niçois, à la frontière italienne.

Rapidement à l’aise sur cette monture, mais curieux, il faut tout de même admettre qu’un essai longue durée se montre, à terme, plus perspicace. Nouveaux terrains, conditions différentes, mais l’ensemble est parfois habituel. De quoi mieux juger !

Qu’en est-il désormais après plusieurs semaines d’essais ? Finalement, la conclusion de la prise en main rejoint-elle celle de l’essai ? Voyons ça de plus près !

 


Temps de lecture estimé : 8 minutes


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Haibike XDURO AllMtn 9.0

  • Destiné à l’usage All Mountain / Enduro
  • Roues en 27,5 pouces +
  • 150/150mm, Fox DPX2 Perf. Elite + 34 FIT4
  • Triangle avant Alu, arrière Alu
  • Reach de 457mm en taille L, offset normal
  • Motorisation Bosch Perf. CX, 500Wh
  • 30km & 1400m D+ env. E-MTB

  • Mavic E-XA Elite 40mm
  • Schwalbe Magic Mary 27,5×2,8 Soft
  • Magura MT 5 en 203/180mm
  • 2 modèles, 4 tailles, 4499€ à 5499€
  • 24,50kg, L, sans pédales, pneus tubeless
  • Dispo immédiate
  • Fiche du vélo sur www.haibike.com

 

 


A première vue…

Comme nous l’avions vu lors de notre prise en main, l’intégration de la batterie dans le tube diagonal implique un tube imposant et des masses conservées en hauteur. Il en ressort un vélo brut et massif, un aspect esthétique et visuel des premiers vélos allemands ! Voici quelques détails supplémentaires…

Sous ses airs d’Allemand robuste, le Haibike XDURO AllMtn 9.0 se montrera-t-il pour autant rustique ? Musclera-t-il ses prétentions All Mountain vers l’Enduro ? Sa géométrie colle-t-elle au premier aperçu du vélo ?

 

 


Cinématique et géométrie

Sur le papier, en taille L, le Haibike XDURO AllMtn 9.0 affiche un empattement, des bases et un reach particulièrement longs. Respectivement 1246mm, 465mm et 457mm.

Il est aussi doté d’une intrigante roulette… Comme nous l’avions très rapidement vu et ressenti, elle joue un rôle important dans l’effet de kickback et la tension de chaîne. En effet, en jouant de pair avec la cinématique de suspension, elle permet de maîtriser le kickback en fonction de l’enfoncement de l’amortisseur.

Mais qu’en était-il de notre premières impressions lors de notre prise en main à Levens ? Avec une géométrie particulièrement agressive, se voulait-il plutôt orienté All Mountain ou Enduro ?

 

 

Changement de contexte…

Effectivement, les deux jours de prise en main nous ont laissé penser que le Haibike XDURO AllMtn 9.0 pouvait jouer sur les deux tableaux : All Mountain et Enduro.

Mais alors que peut apporter d’intéressant cet essai plus poussé ? En fait c’est l’occasion de reprendre notre procédure de test, mais dans des conditions et sur des terrains radicalement différents. Histoire de faire complètement le tour de la question !

Après les sentiers habitués des VTT de l’arrière pays niçois, place à la boue et aux racines auvergnates, et à la rocaille et à la poussière marseillaise. Un combo qui ne laisse personne indifférent.

Rapidement nous retrouvons nos marques sur le Haibike XDURO AllMtn 9.0. Mais des sensations différentes confirment que cet essai plus poussé permet d’approfondir une interrogation : s’il est bel est bien un enduro aux premier abord, pourquoi donc se nomme-t-il AllMtn et possède-t-il un grand frère dénommé Nduro dans la gamme Haibike ?

 

 

… et nouvelles sensations !

Mis à part sa bonne motricité en montée qui reste inchangée depuis la prise en main, et ce grâce à ses bases longues et ses pneus en 2.8, deux nouveaux ressentis nous interpellent. Dans les sentiers fermés, glissants ou plus techniques, un besoin accru de précision et de confort se font sentir, notamment du train avant. L’envie d’assouplir la fourche me titille, histoire de regagner un peu de grip et de souplesse. Psssscchhittt !

Finalement c’est l’acte révélateur ! Désormais plus souple, la fourche reste à peine plus basse, l’assiette du vélo est modifiée. Je préfère fermer un peu la détente de l’amortisseur pour retrouver un zeste de sérénité et rétablir l’assiette. Mais rien n’y fait ! Une fois dans la pente la confiance est altérée. Les 66° d’angle de direction semblent en faire moins. Et avec ses 24,5kg sur la balance, qui lui confère une inertie importante, il ne faut pas oublier de freiner assez tôt !

Le Haibike XDURO AllMtn 9.0 révèle ainsi son nouveau visage. Mais j’ai plutôt envie de dire qu’il a deux visages bien distincts : alors que l’arrière semble sans limite, comme nous l’avions pressenti pendant notre prise en main, l’avant dicte finalement le comportement du vélo ! Comment faut-il donc le régler pour en tirer au mieux parti ?

 

 

Comment le régler ?

Comme lors de la prise en main, la tendance est à rouler le Haibike XDURO AllMtn 9.0 souple de l’arrière. Visiblement trois raisons justifient ce choix :

  • Premièrement, pour assoir le vélo sur l’arrière et compenser l’impression d’un angle de direction “fermé” que le poids important met en exergue dans la pente. C’est aussi l’occasion de gagner en confort et sensibilité.
  • Deuxièmement parce que sa cinématique particulièrement progressive le permet. Il est rare de talonner l’engin malgré tout !
  • Finalement, car sa roulette permet de conserver une bonne capacité au pédalage sans altérer le fonctionnement de la suspension en descente.

Quand à la fourche, elle doit véritablement s’adapter au terrain et aux orientations qu’on souhaite donner au vélo. Si le terrain le permet, la régler particulièrement ferme permet d’étendre les capacités du vélo en descente sans altérer ses capacités en montée. Comme elle dicte le comportement général du vélo et son équilibre général, l’assouplir n’est pas innocent et sans conséquence, mais est un plus indéniable lorsque ce n’est pas trop pentu, que le confort et le grip manquent.

Autre point important : la position. La potence en 70mm d’origine accentue la sensation d’être sur l’avant dans les sentiers en pente raide. Une potence en 50mm s’avère plus en accord avec le Haibike XDURO AllMtn 9.0 déjà bien assez long en reach et toptube ! Elle permet de récupérer un peu de vivacité, de maniabilité mais elle permet aussi de mieux se mouvoir vers l’arrière du vélo.

RéglagesAvantArrière
SAG20%34%
Détente1/4 ouverte2/3 ouverte
Compression3/4 ouverte2/3 ouverte
Tokens/calesd'origined'origine

 

 

Comment le piloter ?

Comment ça se pilote ? Avec un grand coeur, enfin oui et non ! A être trop généreux au guidon du Haibike XDURO AllMtn 9.0, on risque de se faire emporter. Son inertie demande à anticiper les freinages et les virages pour ne pas finir dans le buisson !

Le Haibike XDURO AllMtn 9.0 ne se veut pas des plus vifs à bondir de cailloux en cailloux. Il n’accélère pas facilement et ne cherche pas à bunny-upper tout ce qui passe. Il faut donc profiter au maximum dans sa capacité à rester coller au sol et rouler sur l’élan. Mais faut-il encore oser !

En conclusion : à piloter avec anticipation, sur l’élan et en rase-motte. Sachant cela, à quelle pratique se destine-t-il vraiment ? Finalement à qui s’adresse-t-il ?

 

 

Pour qui ? Pour quoi faire ?

Avec un arrière performant quelque soit la situation, c’est bel et bien l’avant qui limite la pratique et dicte le comportement du Haibike XDURO AllMtn 9.0. En effet, ce dernier est à double visage !

Il s’adresse ainsi aux pratiquants les moins exigeants qui ne s’aventurent pas souvent dans des sentiers défoncés et techniques. A ceux qui souhaitent aussi affronter quelques montées impossibles. Un bon All Mountain en somme. Cependant remplacer la Fox 34 d’origine, qui montre ici ses limites, par une Fox 36 en 160mm, plus rigide et plus haute, pourrait changer la donne. Histoire d’upgrader l’engin dans la bonne direction.

En outre, ces ressentis et ce comportement légitiment le découpage de la gamme Haibike. Effectivement, le modèle XDURO Nduro a, de ce fait, tout à fait sa place. Avec plus de débattement et d’angle pour jouer dans la cours des véritables VTTAE d’Enduro. Le grand frère idéal lorsque ça bastonne !

 

 

Vis-à-vis de la concurrence

  • Vis-à-vis du Lapierre Overvolt Shimano AMi, le Haibike XDURO AllMtn 9.0 est moins vif, moins joueur et moins fun à rouler. Il est aussi moins polyvalent : le Lapierre convient en All Mountain et peut se permettre quelques folies que le Haibike ne pourrait accepter sans frayeur  !
  • Vis-à-vis du BMC, l’essai du Haibike XDURO AllMtn 9.0 met en exergue l’influence du poids de la batterie et du fonctionnement de la suspension avant dans ce qui définie actuellement les limites de certains vélos. Reste qu’en matière de répartition des masses, équilibre et capacité d’amortissement, le BMC semble moins exigeant à régler que le Haibike.
  • Vis-à-vis de la gamme Moustache, on perçoit la même question de savoir à quoi se destine chaque modèle. Le XDURO AllMtn 9.0. se veut plutôt concurrent du Moustache Samedi 27 Trail. Et dans ce cas, on note que les vélos vosgiens sont moins sensibles au poids de la batterie sur l’équilibre du vélo et le fonctionnement de la suspension avant.

 

 

Que retenir ?

Ces dernières remarques ont une influence certaine au moment de prononcer l’éternelle question qui conclue chacun de nos essais : pourquoi voudrais-je garder ce Haibike XDURO AllMtn 9.0 ?

Pour son train arrière qui lui procure des capacités excellentes dans les descentes, et une motricité d’enfer en montée ! Le Haibike XDURO AllMtn 9.0 est malheureusement limité par sa proue et son embonpoint perçu, qui le conditionne à une pratique All Mountain pas trop engagée.

 

 

Positionnement & usage

En synthèse, le tableau de positionnement et d’usages permet, en un seul coup d’oeil, de saisir les capacités du vélo. (rafraîchir la page si le tableau ne s’affiche pas)

Comparer à celles des autres vélos à l’essai permettra de répondre à l’éternelle question > que vaut-il par rapport à d’autres ?! Rendez-vous prochainement sur la page du Comparateur d’essais VTTAE.fr pour en savoir plus…

Article lu 9 172 fois. Merci !