Après avoir présenté le modèle Decoy comme premier VTTAE tout en conservant les lignes habituelles des YT, la marque allemande de vente en ligne tentait de l’assagir, avec quelques changements bien sentis sur le papier, avec une version 29 pouces : le Decoy 29″

À la rédaction depuis quelques temps, le YT Decoy 29″ s’assagit-il vraiment ? Est-il alors à mettre entre toutes les mains ? Facile d’accès ou exclusif ?! L’essai complet nous a permis d’en découdre, place désormais au verdict…

 


Temps de lecture estimé : 10 minutes


 

Au sommaire de cet article :

 

 

YT Decoy 29″

YT Decoy 29″

  • Usage All Mountain et Enduro
  • Roues de 29 pouces AV et AR
  • Débattement 150mm AV et 145mm AR
  • Triangle avant et arrière en carbone
  • Reach 462mm en taille L, offset 44mm
  • Moteur Shimano E8000 et batterie 530Wh

  • Pneus Maxxis Minion DHR II 29×2.4
  • 5 tailles (S à XXL)
  • 2 modèles à 4399 et 5599€
  • Pesé à 22,4kg (sans pédales, en taille L)
  • Disponibilité immédiate
  • Fiche du vélo sur www.yt-industries.com

 

Première impression…

Il ne m’a pas fallu longtemps pour mettre le doigt sur le trait de caractère principal de cet YT Decoy 29″. En fait, que ce soit en montée comme en descente, du moment que c’est rapide et cassant, il n’est pas celui qui épargne son pilote. Exigeant, il demande de suite à s’employer pour ne pas avoir à lever le pied ou baisser la cadence, au point qu’il m’a mis un coup de pied au cul et m’a rappelé à cette occasion comment on pilote un vélo : coudes fléchis, buste couché mais en avant, jambes souples et toniques, regard au loin, choix permanent des lignes, etc…

Pourtant, à d’autres moments, notamment en montée raide ou sur les sentiers lisses, il s’avère plutôt le bon compagnon de sortie : celui qui est là pour accompagner, soutenir et aider… ou comme en courbe, où il me parait plus confortable, plus tolérant et surtout plus docile. Une fois sur l’angle, il filtre clairement les aspérités du chemin. Une certaine souplesse se dégage, même si, elle aussi, ne le dynamise pas et ne joue pas en la faveur du maintien du rythme…

Finalement on comprend vite qu’au guidon du YT Decoy 29″ tout est question de terrain ! Dès qu’il nécessite un gros travail des suspensions, le Decoy 29 nous met aussi au travail. Dans ces moments, le pilote doit visiblement faire sa part du job au risque de devoir fortement lever le pied. Mais alors pourquoi se montre-t-il accommodant par moment et demandant à d’autres ?

 

 

D’où ça vient ?

D’une part, il profite d’une certaine souplesse qui joue en sa faveur. Son cadre pas très raide lui permet de filtrer les petites aspérités qui passent sous les roues sans qu’on ne les subisse. Le cadre travaille ce qu’il faut pour rendre les choses smooth et paisibles.

D’autre part, c’est quand les choses se corsent, que les impacts se font plus violents et plus fréquents, que le cadre ne peut plus faire le job tout seul et que c’est justement aux suspensions de s’activer que le bas blesse…

En effet, sa suspension arrière s’avère raide assez tôt dans le débattement. Ce qui se traduit par un comportement qui s’affermit lorsqu’on prend du débattement, comme si on butait dans une zone plus “dure” sans pour autant “taper au fond”, et qui pousse alors le pilote à amortir ce que la suspension ne veut/peut pas faire toute seule. Il m’est d’ailleurs rarement arrivé d’exploiter tout le débattement à 30% de SAG…

 

 

Comment ça se règle ?!

Ce trait de caractère désormais bien cerné, l’envie est grande de vouloir assouplir sa fin de course… ou du moins cette seconde partie du débattement qui rend les choses plus exigeantes qu’elles ne le sont !

Première idée : jouer sur les spacers de l’amortisseur ! Mais il n’y en a pas d’origine, pas le choix ! Reste donc le SAG, qu’on peut aisément pousser à 35% sans risque de talonner à tout va et sans trop entacher ses qualités au pédalage.

Aussi, alors que le YT Decoy 29″ travaille et bouge déjà beaucoup entre les jambes, avoir tendance à le calmer en ralentissant les détentes peut aider selon les terrains.

RéglagesAvantArrière
SAG20%35%
DétenteHV : 3/4 ouverte
BV : 1/3 ouverte
2/3 ouverte
CompressionsHV : 3/4 ouverte
BV : 2/3 ouverte
Ouverte
Tokens/calesd'origined'origine
MotorisationToutes configurations possiblesÉco pour aller loin / Trail & Boost pour se défouler

Clics de détente et compression comptés depuis la position la plus vissée des molettes. SAG arrière réalisé assis/selle haute – SAG avant réalisé debout/bras en appui sur le cintre / épaule à l’aplomb du guidon > vidéo Didactique VTTAE 😉

Puis, pendant l’essai, je me suis souvent surpris à rajouter de l’air dans la fourche pour obtenir un réglage qui me convenait… Un geste qui n’était d’ailleurs pas anodin puisqu’en vérifiant les réglages pour écrire ces lignes, je m’aperçois que j’ai fortement durci la fourche. Très certainement, j’ai inconsciemment cherché à équilibrer et à homogénéiser le fonctionnement des suspensions avant et arrière. Une manière d’obtenir un vélo plutôt avare en prise de débattement, quitte à ce qu’il m’impose de faire le travail à sa place !

 

 

Comment ça se pilote ?!

Et oui, comme au guidon du YT Decoy 29″ tout est question de terrain, c’est en adaptant son pilotage au terrain qu’on va pouvoir en tirer parti. Parce que oui, même si jusque là le bilan ne semble pas très positif, ce second VTTAE Young Talent nous cache quand même quelques bons côtés :

 

Montée : à deux vitesses

Et le premier exemple en la matière : en montée.

Raide, ou avec du franchissement, il profite de ses bases longues. Il est même d’un bon coup de main quand c’est vraiment raide, qu’on pense se retourner et qu’en fait, le grip à la roue arrière et sa stabilité permettent d’en sortir sur le vélo ! On cherche donc à garder du poids sur l’arrière et à pédaler sans à-coups pour ne pas perdre sa précieuse motricité !

Une motricité et une stabilité qui joue aussi en sa faveur quand le sol est lisse : on pédale rond, on reste centré et ça fuse droit !

Par contre, si la montée, notamment sur des pistes larges où c’est assez rapide, devient plus cassante, avec des cailloux partout, il faut s’employer au risque de devoir lever le pied et ralentir. Se décoller de la selle pour ne pas subir le terrain, forcer sur les jambes ou jouer des vitesses pour rester en prise permanente, choisir les lignes les plus propres, les plus lisses… Bref, si on veut garder le rythme : il demande à être actif en permanence et devient vite exigeant et usant physiquement, au point qu’après plusieurs heures de selle j’ai parfois préféré lever le pied et passer moins vite que continuer à lutter !

 

En courbe

On l’a vu, sur l’angle, il filtre le terrain. Il ne nous fera aucun mauvais coup ! C’est le moment d’utiliser les techniques de base : pied extérieur en bas, épaule et regard vers là où on veut aller : en gros, on s’inscrit dans la courbe, on garde le cap et tout ira bien !

Par contre, si on veut tourner sec et court, il demande un peu plus d’effort. Avec ses bases longues de 458mm, il ne faut pas hésiter à pousser sur le boitier tout en mettant de l’angle pour le forcer à glisser/ripper pour tourner court. Une technique qui n’est pas forcément à la portée de tous mais qui a l’avantage d’être facilitée par sa souplesse relative.

 

Tant que c'est lisse...

Sur terrain lisse, le YT Decoy 29″ s’en sort bien. On cherche juste à conserver la vitesse parce qu’il peine parfois à en reprendre avec un léger manque de dynamisme. On évite donc de faire lécher les freins ou de déraper.

Ça peut même aller très vite, tant que le sol reste lisse, il est stable et sain, même si on veut ralentir en sautant sur les freins. C’est vraiment quand le terrain change, qu’il devient plus cahoteux, que c’est une autre histoire…

 

Défoncé et quand le rythme s'emballe !

Stable par son bon équilibre avant/arrière et son boitier bas à 339mm du sol, le YT Decoy 29″ nous amène facilement à prendre de la vitesse…

Mais il est fourbe puisque si la vitesse s’emballe dans une partie défoncée : comme on l’a vu, il nous force la main et nous pousse à nous mettre au travail ! Il demande alors une attention permanente : rester très mobile pour ne pas subir les mouvements de terrain qu’il nous transmet.

Oui ! En fait, il n’est pas déstabilisant et ne nous désarçonne pas dans cette situation : il retranscrit les mouvements du terrain à son pilote là où d’autres ebikes amortissent ou gomment le terrain. C’est là qu’il faut faire une partie du job à sa place, il nous force à vraiment piloter, mais c’est aussi une bonne école : souple mais tonique sur les jambes, coudes fléchis, on pousse, on tire, on pompe, etc.

Ainsi, comme il n’en devient jamais dangereux, on peut dire que c’est son trait de caractère principal mais pas un véritable point noir/défaut : il impose de piloter mais si on ne se prête pas au jeu, il ralentit naturellement.

 

 

 

Pour qui ? Pour quoi faire ?!

S’il n’épargne donc pas son pilote quand le rythme s’accélère en terrain cassant, le YT Decoy 29″ reste un VTTAE bon sous tous rapports malgré tout : ni mauvais, ni excellent dans tous les domaines. J’ai apprécié sa polyvalence entre Enduro et All Mountain, sa simplicité de prise en main par sa tolérance et son accessibilité relative > il faut déjà savoir faire du vélo pour rester mobile dessus et en tirer parti, mais ne l’impose que si on souhaite maintenir un rythme élevé.

Il ne s’adresse donc pas aux débutants mais ne satisfera pas “l’élite” non plus. Le YT Decoy 29″ est à mettre entre les mains de vttistes assidus qui pratiquent régulièrement : c’est un VTTAE qui peut correspondre à une grande majorité, du moment que l’expérience en VTT n’est pas trop récente.

 

 

 

Vis-à-vis de la concurrence ?!

Par ce comportement incitant à rester actif, il se distingue facilement de la concurrence. Une concurrence de vente en ligne qui s’étoffe de plus en plus d’ailleurs :

Vis-à-vis du Commencal Meta Power 29

Là aussi, un VTTAE disponible en vente en ligne à opposer au YT Decoy 29″. Mais pour le coup : ils n’ont rien à voir. Le Commencal est un vrai montagnard : gros débattement et des capacités à encaisser que le YT n’atteint pas… loin de là !

L’allemand est cependant plus enclin à des sorties All Mountain, moins engagées que ce à quoi se destine l’ogre andorran.

 

Vis-à-vis du Canyon Spectral:ON

Deux gros concurrents de la vente en ligne qui se rapprochent par leurs comportements sains et faciles. Tous 2 offrent une certaine tolérance amenée par une rigidité/raideur du cadre bien maîtrisée.

Cependant le Canyon reste moins demandant que le YT quand le rythme s’accélère : en montée il se tient mieux dans son débattement sans malgré tout atteindre les performances de l’Orbea Wild FS et en descente, il est moins demandant e gommant un poil plus le terrain.

Pour ceux qui n’ont pas le goût de piloter à chaque fois que le rythme s’emballe ou qui roulent des sentiers cassants tout le temps, il n’y a pas photo : le Canyon est plus complaisant que le YT.

 

Reste une autre marque qui permet de configurer son vélo en ligne, mais qui se démarque de la concurrence citée précédemment : Orbea…

Vis-à-vis du Orbea Wild FS

Si le YT s’adresse à ceux qui aiment et pratiquent le VTT, il ne se rapproche malgré tout pas autant du comportement d’un VTT que l’Orbea Wild FS par son très léger manque de dynamisme.

L’Orbea, lui aussi disponible via internet, grimpe surtout mieux dans les zones rapides et cassantes là où le YT bute parfois et secoue son pilote l’obligeant soit à s’employer soit à lever le pied.

 

 

Quelques détails

 

 

Conclusion

S’il est difficile de conclure sur la réussite d’assagir le YT Decoy, le YT Decoy 29″ a au moins le mérite d’offrir un compromis intéressant, mais alors pourquoi voudrais-je le garder ? La réponse est assez simple…

“En l’état, il est difficile d’en tirer plus que ce qu’on vient de voir. Reste que j’ai tout de même apprécié son côté incitant, parce que si l’on accepte de faire une partie du job, ça remet en question et force à renouer avec un pilotage académique alors qu’on peut parfois trop se reposer sur les capacités d’un vélo. Il n’y a bien que quand mon tour enchaînait des montées rapides et cassantes un jour de moins bien que je l’aurais laissé au garage… paradoxal pour un ebike mais trop fatiguant à la longue !”

 

 

Positionnement & usage

En synthèse, le tableau de positionnement et d’usages permet, en un seul coup d’oeil, de saisir les capacités du vélo. (rafraîchir la page si le tableau ne s’affiche pas)

Comparer à celles des autres vélos à l’essai permettra de répondre à l’éternelle question > que vaut-il par rapport à d’autres ?! Rendez-vous prochainement sur la page du Comparateur d’essais VTTAE.fr pour en savoir plus…

Article lu 6 338 fois. Merci !