Les VTTAE Cube se sont bien distingués cette année avec une toute nouvelle gamme. Parmi toute cette famille Hybrid, Nadine a pu tester pendant plus de 3 mois le Cube Stereo HPC 160 TM 625, le modèle le plus typé Enduro. Avec plus de 1500km au compteur, elle nous livre ses impressions terrain et en profite pour aborder dans la conclusion le modèle 2021 qui n’évolue que par son équipement…

 


Temps de lecture estimé : 9 minutes


 

 

Cube Stereo Hybrid HPC 160 TM

  • Usage All Mountain – Enduro
  • 170/160mm, Fox 36 Float GRIP et Float DPX2 EVOL
  • Triangle AV carbone HPC C:62, AR en Alu 6061
  • Motorisation Bosch Performance CX GEN4, console Kiox
  • Batterie Powertube 625Wh
  • Roues Fulcrum E-Metal 700 27,5/30mm


  • Pneus Schwalbe Magic Mary / Hans Dampf
  • Freins Magura MT7
  • Sram NX Eagle, 10-50T, 1×12
  • Poids : 24kg en taille 16″
  • Prix : 5199€
  • Fiche du vélo sur www.cube.eu

 

Cube Stereo Hybrid HPC 160 TM 625

La génération 2020 des Cube Hybrid a été complètement revue avec l’utilisation du carbone pour la réalisation des cadres. Cette nouveauté permet à Cube de pouvoir intégrer proprement la batterie en 625Wh au niveau du tube diagonal. Une protection en plastique assez souple la protège et se fixe au cadre par un clip.

Le carbone permet aussi d’affiner les lignes et de rendre ce Stereo Hybrid plus esthétique que la génération précédente. Le triangle arrière quant à lui reste en aluminium.

Toute la gamme de Stereo Hybrid 160 est équipée d’un moteur Bosch Drive Unit CX Génération 4ème génération accompagnée d’une batterie Powertube 625Wh. Cube a choisi pour ce modèle une Kiox pour écran fixée par un support Acid Kiox. L’aimant au niveau de la roue arrière est fixé sur un rayon.

 

 

Mes premières impressions

Lors de mes premiers tours de roues avec ce Cube, j’ai tout de suite ressenti le fait que j’étais sur un vélo d’Enduro pur et dur. La position est très agréable, assez en arrière et assise sur le vélo. Cette géométrie du cadre et les suspensions te donnent envie d’aller descendre dans le raide sans trop se poser de question.

Et en effet, en descente, il est facile à prendre en main et à piloter à première vue. 
Par contre, sa cinématique est très sensible et souple. Je trouve d’ailleurs qu’il s’affaisse un peu trop dans les trous.

Quant aux premières sensations dans des montées techniques, elles ne sont pas mauvaises, on sent que le vélo à la capacité de bien grimper mais la roue avant a tendance à perdre un peu l’adhérence. Il est nécessaire de bien mettre le poids sur l’avant pour éviter que le vélo ne se cabre. Je remarque aussi rapidement que je touche quelquefois les manivelles lors des relances ou dans les franchissements. Je le sens donc performant en montée mais quelques points me dérangent.

C’est pourquoi après ces premières sorties, je décide de modifier mon poste de pilotage, les réglages “classiques” des suspensions, de changer la section des pneus (pour du 2.8) malgré que ce soit de bons pneus Schwalble en 2.6 carcasses Super Gravity suffisamment solides pour un VTTAE. Sachez par contre que ce n’est pas dans les recommandations constructeur car le triangle arrière n’est pas conçu pour ça d’origine. Il sera donc nécessaire de vérifier pour chaque pneu qu’il y ait suffisamment d’espace entre le cadre et le pneu (crampons, flancs) en sachant que le pneu se déforme en roulant et risque de toucher le cadre si l’espace n’est pas suffisant.

 

 

Et après quelques temps

J’ai pu rouler sur des terrains plus que variés durant ces 3 mois d’essai avec plus de 1500km au compteur ! J’ai navigué surtout dans les Alpes Maritimes mais aussi lors de mon séjour en Tarentaise. En effet, j’ai posé mes roues sur les beaux sentiers alpins de la Plagne et j’en ai profité pour faire quelques photos d’action avec le photographe Manu Molle.

Suite à mes premières sorties, j’ai baissé mon poste de pilotage au maximum pour changer ma position sur le vélo et faciliter les franchissement raides. Le vélo reste alors mieux collé au sol et on peut exploiter les capacités du moteur correctement. Je reprends plaisir à monter dans le raide et le technique.

Ce qui est très intéressant c’est que même avec ce poste de pilotage au plus bas, qui devrait défavoriser la position en descente, le Cube Stereo HPC 160 reste un sacré VTTAE d’Enduro. Sa fourche Fox 36 Float en 170mm fonctionne parfaitement et la cinématique arrière se couple parfaitement avec l’amortisseur DPX2.

Comme sa cinématique est très efficace et sensible, il est important de prendre son temps pour le réglage de l’amortisseur (pression, rebond) car cela permet de rendre le vélo plus efficace, plus réactif dans les passages techniques et dans les virages. De ce fait, je n’ai jamais eu l’impression d’être inquiète en descente. Le Stereo HPC 160 TM est stable et performant. Il est particulièrement agile dans le sinueux, c’est un régal.

Pour limiter le frottement des pédales et pour qu’il ne s’affaisse trop, j’ai durci l’amortisseur pour l’avoir un peu plus ferme (20% de SAG). J’ai également mis des pneus en section 2.8 permettant de surélever légèrement le vélo. Cela semble minime mais en tout cas la correction est suffisante pour ne plus avoir trop ce problème. Comme quoi, ce n’est que des questions de petits centimètres voir de millimètres.

En montée, bien que typé enduro, il n’en reste pas moins efficace. Il faut tout de même avoir un certain bagage technique pour tout franchir car ce n’est pas son domaine de prédilection mais cet ebike d’Enduro peut tout à fait être un bon allié pour une pratique All Mountain ou orientée montagne ! J’en ai d’ailleurs bien profité durant ces quelques mois d’essai.

 

 

Les points positifs

Ce Stereo Hybrid HPC 160 TM est prêt à rouler sur les sentiers les plus exigeants en Enduro.

Le rapport qualité prix est d’ailleurs un très bon point avec des amortisseurs Fox de qualité, de bons freins Magura 4 pistons et disques en 203mm, de bonnes roues Fulcrum solides, une transmission Sram 12V avec un plateau en 36. L’équipement général est très cohérent et adapté à cette pratique du vélo.
 Avec un mention spéciale pour les freins Magura MT7 car je les ai trouvé bien constants et puissants pour la pratique de l’Enduro avec un vélo électrique.

La selle d’origine est confortable et adaptée à la pratique du VTTAE. On est bien calé dedans ce qui est une bonne option pour Cube.

Je n’ai pas observé d’usure prématurée spécifique : les manivelles (sauf les extrémités abîmées au pédalage) et les roues ne se marquent pas trop. Les détails et les finitions sont soignés, rien à dire.

La batterie et son cache batterie sont faciles à manipuler. Un seul cache suffit pour rouler avec 2 batteries. C’est pratique.

Sous la batterie, les passages internes des câbles dans le cadre est bien constitué. Au roulage, il n’y a pas de bruit de câblerie comme sur certains vélos.

La taille du guidon est adaptée à la taille du cadre.

La présence d’une protection du moteur évite les impacts directement sur ce dernier. Elle mériterait d’être un peu plus épaisse quand même.

On note enfin la présence d’un anti-déraillement indispensable pour l’Enduro.

 

 

Les points négatifs

Pour moi, le point le plus critiquable est que l’on touche les pédales malgré des manivelles en 165cm. Certes, il est destiné à l’Enduro et moins à des parcours trialisants mais en Enduro dans les relances, il faudra vraiment calculer son pédalage pour éviter l’impact. Ce défaut se rectifie partiellement en faisant l’effort de bien régler les suspensions, comme détaillé précédemment et changer les pneus si possible. Ne pas hésiter non plus à enclencher le mode “intermédiaire” sur l ‘amortisseur pour les passages non descendants.

Je trouve également que la qualité de la transition NX n’est pas suffisante pour un “gros” VTTAE. Il faut du solide. Même s’il rien ne m’est arrivée lors de ce test longue durée, une mauvaise chute pourrait vite cassée ces pièces qui sont en plastique. Je conseillerais de ce fait, dès qu’il est possible d’upgrader un peu cet équipement pour pouvoir rouler (ou plutôt frotter ou tomber..) un peu plus sereinement.

Je me répète peut être d’article en article mais une tige de selle en 100mm sur un taille Small (16″) pour un VTTAE typé Enduro, c’est trop juste. On aimerait également avoir une 125mm, nous les petits ! D’autant plus dommage que cette tige de selle Cube fonctionne très bien.

Dernier petit détail, la prise pour recharger la batterie n’est pas très bien placée sur le cadre. Faire attention de ne pas tourner les manivelles lors du chargement et de bien refermer le cache de la prise avant d’aller rouler.

 

 

La concurrence

Vis à vis du Flyer Uproc 7 (27,5 / 160mm) : Bien que le prix et l’équipement soient proches, ces 2 hybrides n’ont rien à voir. Le Flyer s’oriente vraiment vers une pratique grand public, plus confortable, moins engagée que ce Cube Stereo HPC 160 TM. Par contre, le Flyer le concurrence pour son équipement de qualité un niveau au dessus.

Vis à vis du Haibike Xduro Allmnt 3.0 (29 / 27,5 / 160mm) : Cet Haibike – essayé aussi à l’occasion du E-TMB 2020 – est équipé d’une roue en 29 à l’avant et c’est peut être ce qui change tout. On sent l’avant plus relevé donc il est nécessaire d’adapter son pilotage mais par contre il permet de monter ou descendre sans se poser de question. Il est plus polyvalent et en plus la hauteur de pédalier est satisfaisante ! Par contre, niveau équipement, on est un ton au dessous. Une fourche RockShox Yari, une transmission SX, un display Purion, des freins Magura MT 5, une selle plate, des roues de moins bonne qualité…

 

 

Qu’en penser ?

Cube modernise ses VTTAE d’enduro en intégrant la batterie au niveau du cadre et en rendant ces “hybrides” en 170/160mm bien agressifs, adaptés et pensés pour les enduristes électrisés. En contrepartie, cette option réduit un peu le champs d’action de ce Stereo Hybrid qui n’est pas des plus polyvalents. 
Facile à prendre en mains et à piloter en descente, il demandera par contre qu’on s’attarde suffisamment de temps pour bien le régler afin de l’exploiter correctement sur tout les types de terrain.

Quelques modifications seront à mon avis à apporter notamment au niveau des pneus pour le rehausser mais les caractéristiques générales de ce VTTAE sont de qualité et c’est bien là l’essentiel !

 

 

Et son évolution pour 2021 !

La gamme Cube Stereo 2021 ne change pas vraiment. Le cadre restant le même, seuls certains composants sont remplacés et les couleurs modifiées.

 

Le test de ce Stereo HPC 160 TM 2020 reste donc valable pour la version 2021 à quelques points prêts.

 

En effet, pour ce Cubre Stereo 160 HPC 625 2021, on note en changement principal la présence de la nouvelle fourche Fox 38 qui apportera encore plus de rigidité, le paramétrage du moteur Bosch à 85Nm pour avoir plus de puissance et de nouvelles roues Newmen Evolution.

Par contre, je ne comprends pas le choix de remplacer les pneus en 2.6 par des sections de 2.5/2.4 . Certes, ce montage en Maxxis Assegai Exo+ à l’avant / Minion DHR II DD en 2.4 permet d’avoir un montage “moderne” typé Enduro mais il ne corrige pas du tout voir même amplifie le défaut principal du vélo 2020 ! Mais bon heureusement (et ce sera mon conseil), on peut remplacer ces pneus d’origine par des pneus à section plus large et éventuellement mettre des manivelles plus courtes en prenant les préconisations nécessaires déjà évoquées dans l’article.

En 2021, le prix augmente un peu aussi en passant de 5199€ à 5399€ PPC.

Enfin, pour conclure sur une bonne note car ce Cube Stereo HPC 160 TM le mérite quand même, son look se modernise. Le gris anthracite prédomine, l’orange est plus discret, ce qui lui donne encore plus d’allure. Il devient du coup plus sobre et plus stylé !

Article lu 33 994 fois. Merci !