En cette fin de printemps un peu particulière que nous avons tous vécu, retrouver et découvrir des sentiers dans notre beau pays est un véritable plaisir. Après l’arrière-pays grassois, on vous emmène s’évader dans le Parc Régional du Verdon, avec ses grandes falaises à travers lesquelles coule une eau bleue turquoise. Du soleil, des VTTAE, deux batteries chacun, une bonne carte, un GPS et nous voilà partis pour 2 belles boucles sur deux jours.

Pour l’occasion, je roule avec un Cube Stereo HPC 160 TM dont on reparlera très bientôt sur VTTAE.fr.

 


Temps de lecture estimé :  5 minutes


 

 

Jour 1 – Les Gorges du Verdon

En introduction, j’évoque du soleil mais celui-ci n’était pas au rendez-vous à notre arrivée à Castellane. C’est même une pluie forte, non prévue, qui nous a accueilli au lever du jour. Après avoir consulté plusieurs bulletins météo désespérés, une lueur d’espoir s’annonçait sur l’une d’elles à partir de 10h. On décide d’y croire et d’aller prendre un petit déjeuner en espérant cette fameuse accalmie.

 

 

Et comme nous avons bien fait, les nuages se sont éclaircis, le soleil est bel et bien sorti. Du coup, nous enfourchons nos Cube Stereo en direction de la Colle. Le sentier monte régulièrement en rive gauche du Verdon sur 450m de dénivelé. On n’y trouve même des fraises des bois pour compléter le petit dej ! La journée commence bien finalement !

 

 

Certains passages sont bien aériens. On ne fait pas les malins, enfin surtout moi ! Puis, on passe la crête pour basculer face Sud. Le sentier descend un bon moment avec, en plus, les premières vues sur les Gorges du Verdon. Malheureusement, par la suite les pistes ont remplacées les singles jusqu’à Riblaquon.

 

 

Après un point carte, nous continuons notre sortie en passant par Trigance (un charmant village médiéval). Nous optons pour un petit PR qui nous fait passer sous le sommet de Breis. S’en suit une magnifique descente de 500m de dénivelé en parallèle des Gorges avec de multiples lacets à enchaîner. Un régal surtout qu’en cette période planétaire exceptionnelle, il n’y a aucun touriste sur ce sentier habituellement très fréquenté ! Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir le faire dans ces conditions. Trop emballés, nous descendons d’une traite sans faire de pause-photo 🙂 .

 

 

En bas, nous traversons sur un pont roman au dessus du Verdon avant de remonter par un sacré sentier technique jusqu’au Belvédère du Point Sublime : une point de vue en hauteur magnifique sur les portes des Gorges du Verdon.

 

 

On remplit nos poches à eau à la fontaine sur le bord de la route avant de continuer notre montée en direction maintenant du plateau de Suech 600m plus haut. Sur ce versant de la montagne, la nature est en folie !

 

 

Enfin, du plateau nous roulons sur les chemins du soleil qui empruntent le GR4 et qui descendent sur plus de 14km jusqu’à Castellane. Un mixte de petits sentiers et pistes très roulant.

 

 

Au final, 53km, 2100m de dénivelé et du bon ride. Dommage que les pistes prennent le pas sur certains sentiers. C

e premier jour s’est bien passé. Le soir, nous logeons dans une chambre d’hôte “Gaïa” à Blieux qui sera notre point de départ pour le lendemain ! Bon appétit !

 

 

 

Jour 2 – Les gorges de Trévans et de la Melle

Déjà bien content de notre périple de la veille, nous partons après une bonne nuit de sommeil dans un environnement plus que paisible !

 

 

On ne pensait pas pouvoir faire mieux et pourtant ce fût une belle et longue découverte.

Tout d’abord, nous montons au Portail de Blieux à 1604m de dénivelé, un grand col entre le Chiran et le Grand Mourre. Le sentier est très beau, en bon état. Avec un peu de dextérité, il se monte bien en VAE (faut y croire).

 

 

Ensuite, nous basculons jusqu’aux Chauvets pour rejoindre une longue piste qui nous mène au Col de la Mort de l’Homme.

 

 

De là, nous galérons un peu à trouver le départ d’un tout petit sentier repéré sur la carte qui descend le long du ravin de Mayaiche. On n’est vraiment pas sûr de cette option mais finalement le sentier est fabuleux et sauvage. Il longe le ravin en hauteur avant dessiner de beaux virages jusqu’à un bifurcation au deux tiers de la pente.

 

 

A ce niveau, une pause et un ravito s’imposent car deux options sont devant nous : la rive gauche ou droite des Gorges de Trevans. Nous choisissons la plus longue (comme d’hab…) en rive gauche. Le sentier est une fois de plus très aérien. Faut mieux pas tomber… mais c’est magnifique, voir magique, on ne s’y attendait pas à ça du tout.

 

 

Une belle descente nous mène jusqu’à l’Estoublaisse où le sentier longe les falaises en bord de rivière cette fois-ci. L’ambiance est la encore gigantesque avec de belles falaises qui nous surplombent de tous les côtés.

 

 

Pour sortir de cet encaissement, nous avons un portage assez long de 200m de dénivelé environ. Nous l’avions vu sur la carte. Les courbes de niveau étaient bien serrées.
 Heureusement, par la suite, le sentier redevient plus roulant. Il remonte encore le long d’une barre rocheuse jusqu’à la Route de Majastre que nous empruntons quelques petits kilomètres avant de bifurquer à gauche pour monter au vieux village perdu du Poil.

 

 

Ce dernier n’a plus qu’un habitant mais il est riche en histoire (lieu de résistance pendant la guerre). C’est un lieu paisible, on ne l’oubliera pas. Il y a même une fontaine qui coule abondamment. Celle-ci tombe à pic car nous sommes à sec et on n’est pas encore arrivés !

 

 

Du Poil, le sentier continue à monter pour rejoindre un piste jusqu’à la Croix de la Melle avant de rejoindre l’étroiture rocheuse de la Melle. Cette dernière est encore un monument de la nature avec de hautes falaises étroites. On adore. Quelle région extraordinaire !

 

 

Pour finir, nous descendons jusqu’à Senez par une piste (c’est notre déception du jour, pas de sentier) avant de prendre le dernier long chemin qui nous ramène à Blieux. La première partie est terriblement raide, tracé tout droit dans la pente. Le mode Turbo est nécessaire, heureusement, nous ne sommes pas à court de batterie. Puis au point de bascule, le sentier redescend très progressivement jusqu’à Blieux pour finir en beauté cette longue et belle journée !

 

 

Au final, 67km, 2850m de dénivelé mais c’est tellement beau que ça passe tout seul !

A très vite pour de nouvelles aventures sur VTTAE.fr ! 😉

Article lu 4 092 fois. Merci !