On en parlait il y a peu, c’est la grande tendance du moment : d’ici quelques temps, il se pourrait bien que l’on n’y prête plus attention. Pourtant, il s’agit de la grande tendance du moment. Jusqu’à présent, la batterie de nos chers VTTAE était fixée au tube oblique, tel un vulgaire bidon…

Exposée aux chocs, vulnérable à la casse de ses fixations, esthétiquement disgracieuse, excentrée du centre de gravité du vélo… Trop d’arguments pour qu’il en reste ainsi. Plusieurs marques s’attellent donc à intégrer les batteries au sein du cadre.

C’est le cas de Moustache, parmi les leaders sur le développement du VTTAE. La marque française ne rate pas le coche. Son travail est même largement reconnu du milieu en la matière. Coup d’oeil, pour en savoir plus sur la gamme Moustache 2017, saison 6…

Temps de lecture estimé : 10 minutes

 

 

vttae-moustache-2017-saison-6-5

L’intégration

Chez Moustache, l’équipe a le sens de la communication. Toujours le bon mot ou la bonne idée pour faire passer le message. En matière d’intégration, tout est dit, ou presque, dans le logo « Hidden Power Technology ». Ou comment « intégrer » le fait que la batterie Bosch soit littéralement enveloppée au sein du tube oblique…

Un principe simple, une pertinence toute à propos, une réalisation soignée. La patte du bureau d’étude Moustache, et de son leader : Emmanuel Antonot. Entrepreneur à l’origine de la marque Moustache, mais aussi et surtout, homme de science et de technique, à qui les secrets de conception et de production parlent particulièrement. Ceci explique cela…

 

 

vttae-moustache-2017-saison-6-27

Les petits plus…

D’ailleurs, les détails de conception ne s’arrêtent pas là. L’intégration particulièrement soignée saute aux yeux, mais deux autres aspects méritent au moins autant d’attention. À commencer par les trains roulants : roues, pneus… Particulièrement exposés et important lors d’un usage VTTAE.

L’air de rien, tous les nouveaux modèles de la gamme Moustache 2017 font la part belle à ces pneus plus, sensés apporter plus de confort, d’adhérence et de tolérance à l’usage. Ces pneus que nombre de personnes considère justement comme à propos pour l’assistance électrique.

vttae-moustache-2017-saison-6-46

En parlant d’éléments à propos, un autre détail de conception, plus subtile celui-ci, a son importance. Les suspensions moustache utilisent un Centre Instantané de Rotation dont la position est particulièrement projetée vers l’avant du vélo…

Comprenons simplement qu’ainsi, les vélos Moustaches se veulent particulièrement stables et homogènes : peu d’oscillations parasites qui tassent les vertèbres sur la selle dans les compressions, pas d’impression d’une roue avant trop légère et d’une roue arrière trop lourde, de cabrage intempestif en côte.

Et puis, on pourrait passer des heures encore à commenter tous les petits détails qui font des vélos Moustache des machines finies avec le sens de la pratique…

Un ensemble particulièrement sain et agréable, malgré le poids des VTTAE, tel qu’on a pu le constater sur le terrain…

 

 

vttae-moustache-2017-saison-6-2

Samedi 27 Trail

Au sein de la gamme Moustache 2017, saison 6, trois châssis bénéficient des principes clés que l’on vient d’évoquer. À commencer par le Moustache Samedi 27 Trail, le modèle qui se destine au plus grand nombre. Particulièrement polyvalent, aussi ludique à la montée qu’en descente, un vrai couteau suisse du VTTAE.

vttae-moustache-2017-saison-6-73

Notamment parce qu’il permet de mettre à profit les mouvements de terrain si propices à l’amusement. Au sein des 140mm de débattement de ses suspensions, peu de course inutile. Il utilise ce qu’il faut, et propose toujours la vivacité qu’il faut pour sauter, tourner, franchir les obstacles, dans les deux sens, à vitesse raisonnable et maitrisable.

vttae-moustache-2017-saison-6-77

Plus la trace est ludique et sinueuse, plus le Samedi 27 Trail s’en amuse, et nous aussi. C’en devient tentant et plaisant de soulever et décaler les roues. De profiter du couple moteur pour franchir, cabrer, sauter sans être désarçonné. Un vrai bon VTTAE pour débuter et progresser dans la pratique. 

 

 

vttae-moustache-2017-saison-6-1

Samedi 27 (Enduro) Race

Officiellement, il s’appelle Samedi 27 Race. Mais en Off, on lui intègre l’appellation « Enduro », et pour cause : il a tout de ces montures que l’on destine à se hisser au sommet, avant d’en dévaler les pentes à très vives allures.

vttae-moustache-2017-saison-6-86

Car c’est bien là qu’il s’exprime. Lorsque la trace devient plus chaotique, et que la vitesse augmente. Là où le Samedi 27 Trail atteint ses limites, le Samedi 27 Race se révèle tout juste. Il est de ces VTTAE qui se pilotent comme des vélos de descente : lâcher les freins, regarder loin devant et laisser le vélo travailler.

vttae-moustache-2017-saison-6-92

Le missile à mettre entre les mains des accoutumés des hautes vitesses, et des pilotes dont le bagage technique développé permet d’en tirer partie : pour suivre la cadence en descente, et pour compenser un logique embonpoint en montée.

 

 

vttae-moustache-2017-saison-6-3

Samedi 27 Off

Le Samedi 27 Off, la bonne surprise de cette prise en main de la gamme Moustache 2017. Il ne faut cependant pas s’y tromper : il s’agit d’un VTT ludique et technique, dont il faut tirer partie. L’absence de suspension peut le rendre d’aspect et de tarif plus abordable, mais détrompons-nous…

vttae-moustache-2017-saison-6-85

Le Samedi 27 Off est un semi-rigide tout ce qu’il y a de plus passionnel. De ces vélos qui reviennent aux fondamentaux pour trouver ou re-trouver des sensations passées. Celles d’un bagage technique particulier pour mieux se jouer du terrain.

vttae-moustache-2017-saison-6-82

Jouer et placer son bassin sur la selle. Lire le terrain et faire des jambes une partie du travail d’une suspension absente. Profiter du dynamisme supplémentaire que seul un cadre rigide peut prodiguer… Le Samedi 27 Off est de ces vélos qui permettent de revenir aux sources, prendre ou réviser ses bonnes habitudes, et ne plus rien faire contre-nature.

 

 

vttae-moustache-2017-saison-6-68

Aluminium ou Carbone ?

Il s’agit là d’une subtilité importante de la gamme Moustache 2017, saison 6. Là où pour certains, l’intégration est synonyme de rareté et de principes technologiques coûteux, la marque vosgienne a la bonne idée de proposer un concept qui se décline dans tous les matériaux en vogue : l’abordable aluminium, et le coûteux carbone.

vttae-moustache-2017-saison-6-90

Les Moustache « Hidden Power Technology » sont donc disponibles en aluminium. Ils ont pour eux la tolérance que procure le matériau. Sur terrain empierré notamment, ou le matériau agit comme un filtre d’une part, et comme un allier d’autre part. Lorsqu’il s’agit de tenir un appui, de maintenir le vélo en place un certain temps avant qu’il ne puisse reprendre le cours normal des choses.

vttae-moustache-2017-saison-6-79

Un caractère différent de celui des Moustaches « Hidden Power Technology » essayés en carbone, que l’on ressent plus vifs et joueurs, mais aussi plus exigeants. Des montures sur lesquelles il faut mettre à profit le rebond : une fois le vélo tassé, le cadre agit comme un ressort. Tenter de le maintenir comprimé est peine perdue. Mieux vaut mettre le retour à profit pour gicler, sauter, virer…

Deux tempéraments à garder à l’esprit au moment de lire la gamme Moustache 2017, saison 6…

 

 

 

En appartée – La gamme Moustache 2017

Notamment pour saisir que, coût de production oblige, les cadres en carbone occupent le haut de gamme. Les modèles numérotés « 9 » et/ou « limited ». Alors que les cadres en aluminum complètent à tarifs plus abordables, numérotés « 8 » puis « 6 ».

Une gamme par ailleurs complétée en accessits par les Samedi Trail et Off numérotés « 3 » et « 1 » reposants sur les principes technologiques des saisons précédentes. Toute une gamme, et les détails techniques de chaque modèle, à retrouver sur le site internet Moustache…

http://www.moustachebikes.com/vtt.html