Après une saison 9 haletante qui avait vu la refonte complète de la gamme VTT autour du nouveau moteur Bosch, qu’allait bien pouvoir nous offrir Moustache pour la saison 10 ? Eh bien si le suspense est forcément moins présent que l’an dernier, la substance des principaux acteurs de l’histoire laisse encore augurer d’un franc succès auprès du grand public… Petit coup d’œil sur le millésime Moustache 2021, en avant-première et vu des coulisses !

 


Temps de lecture estimé : 12 minutes


 

 

Bienvenue à Thaon

C’est désormais à Thaon-les-Vosges et non plus à Golbey que se situent les locaux de Moustache. Un nouveau bâtiment puissance 10 par rapport à l’ancien, pour une saison qui part déjà sur les chapeaux de roues !

A force de pousser les murs, il était temps pour nous de trouver un endroit où nous pourrions enfin travailler confortablement et comme nous le souhaitions, explique Manu Antonot, concepteur et cofondateur de Moustache avec son associé Greg Sand. Nous avons ainsi pu développer un espace de montage plus important, plus efficace, que l’on surnomme “Thaon 1”, ainsi qu’une nouvelle ligne d’assemblage complète dédiée aux VTTAE, “Thaon 2″… On respire mieux !” Sans parler des bureaux lumineux et confortables, de l’accueil en forme de showroom, de l’espace de stockage XXL extrêmement sophistiqué ou du nouvel emplacement réservé aux expéditions… De quoi envisager l’avenir plus sereinement, pour une entreprise qui est passée de 1 à 120 employés en moins de 10 ans !

Investir pour créer de l’emploi dans la région, améliorer la qualité par un travail de montage plus soigné et veiller à ce que la marque soit le plus éco-responsable possible, telles étaient nos ambitions en investissant les lieux, poursuit le boss. Pour cela, il était indispensable de disposer d’un espace confortable et fonctionnel qu’il nous a fallu créer rapidement dès notre arrivée à Thaon… Aujourd’hui, la partie expédition n’est pas encore tout à fait terminée et nous envisageons une seconde ligne de montage VTT sur Thaon 2 avant la fin de l’année.

 

 

Ambitions à la hausse

Après avoir écoulé l’intégralité de son stock 2020 suite à l’engouement pour le vélo électrique que la France a connu au cours de la période post-Covid, Moustache est passé de 30 000 unités vendues en 2019 à 42 000 cette année… Du coup, la production pour 2021 a été revue à la hausse et l’on parle désormais de 60 000 vélos à assistance électrique commandés effectivement pour l’an prochain… “Grâce à deux groupes de monteurs de 12 personnes qui travaillent en alternance de 6h00 à 13h00 et de 13h00 à 20h00, nous sommes aujourd’hui capables d’atteindre quasiment les 300 vélos montés par jour, précise Clément Bonneau, responsable des relations presse. Ceci n’inclut pas la partie VTT, mais seulement les city bikes, les routes et les gravels, qui représentent à peu près 70 % de nos ventes – le tout-terrain se réservant les 30 % restants.”

En faisant le tour des différents postes de l’usine, on constate tout le sérieux, mais aussi le côté consciencieux et passionné cher à Manu Antonot et à son associé, Greg Sand. Que de chemin parcouru entre 2011, avec le premier Samedi 26, et ces locaux de presque 10 000m² où sont assemblés et entreposés les centaines de vélos qui sortent du montage tous les jours… Pour parodier à ma façon “Le Cid” de Corneille, je dirais : “Ils partirent à trois, mais par un prompt renfort, dix ans après, ils se virent 120 en arrivant à Thaon…” ! Et comme le souligne si bien Manu : “Ce n’est que le début…

 

 

Moustache 2021 – Saison 10

Entrons dans le vif du sujet de la nouvelle gamme. En ce qui concerne le Off, semi-rigide classique ou en version Open (sans top tube), une version très réussie en 26 pouces pour les enfants est également disponible au catalogue. Du côté des tout-suspendus, la famille Wide se renforce d’un modèle équipé d’une fourche Fox 34 qui offre la possibilité de l’emmener sur des terrains un peu plus difficiles – sans pour autant lui enlever son côté facile et polyvalent. Enfin, si les trois Game d’Enduro les plus chers sont montés avec la nouvelle Fox 38 qui renforce encore davantage leur caractère sportif et plus exclusif, la vraie nouveauté de la saison 10 Moustache, pour moi, c’est bien le Trail… Mais nous y reviendrons !

 

Off

Peu de changements sur les modèles semi-rigides de la gamme Off, mais nous tenons malgré tout à mettre un petit coup de projecteur sur le 26 pouces réservé aux enfants qui bien que présenté sur VTTAE.fr l’an passé est un peu passé au travers de mon radar. Il est équipé du moteur Bosch Active Line Plus, d’une batterie Powerpack de 300 Wh et reprend l’intégration, mais à l’envers, des Trail et Race millésimes 2018. Un petit bike facile et ludique pour suivre – ou précéder – les parents lors des sorties en famille.

Le Off 2, lui, existe toujours en version Open, avec son cadre particulier sans tube supérieur (pour compenser le manque de rigidité, dans le tube diagonal, Moustache a rajouté deux parties, comme des alvéoles, de chaque côté de la batterie). Pratique pour mettre en confiance et ainsi donner envie aux personnes peu sportives ou dont la mobilité est réduite de reprendre une activité physique.

 

Quant au 4, plus haut de gamme, il est équipé d’un moteur Bosch Performance Line CX, d’une batterie Powertube de 625 Wh, d’une fourche RockShox Recon et d’une tige de selle télescopique.

 

Wide

Le Samedi 27 Wide que nous avions essayé l’an dernier représente le premier accès au VTT à assistance électrique tout-suspendu chez Moustache. Un modèle très polyvalent en 120mm de débattement, confortable, doté d’un triangle avant très sloping, compact, avec une douille de direction plus longue pour un poste de pilotage plus relevé.

Autrement, il possède vraiment l’ADN de Moustache – le système de suspension, l’amortisseur spécifique Grip Control, le moteur Performance Line CX 85 Nm, la tige de selle télescopique KS (montée sur les trois modèles) ou la fourche en 130mm (nouveau également pour 2021) sont là pour le prouver. Précisons que pour plus de confort, le Wide est équipé d’une selle large et épaisse, ainsi que de jantes Moustache en 27,5 pouces chaussées de pneus Maxxis Rekon en 2.80.

 

Trail

Avec le Samedi 29 Trail, on commence à vraiment toucher le côté sportif du VTTAE. Véritable best-seller de la marque vosgienne, le Trail conserve son côté accessible, tout en adoptant une ligne et des accessoires un peu plus agressifs…

C’est ainsi que l’on trouve une nouvelle biellette supérieure au design plus light, une fourche Fox 36 sur les trois haut de gamme (ou une RockShox 35 sur les deux premiers modèles de la famille) et… des roues en 29 pouces de diamètre (moyeux Shimano) en lieu et place des 27,5 qui équipaient les Samedi Trail de l’an dernier.

Si l’on ajoute à cela un amortisseur Moustache, une transmission Shimano XT 12 vitesses, des pneus Maxxis Assegai en 2.50 et un moteur Performance Line CX 85 Nm avec l’Extended Boost, on se retrouve en présence d’un VTTAE qui n’a plus grand-chose à voir avec l’ancien modèle.

De plus, pour éviter les problèmes de garantie et ouvrir la distribution des Moustache dans de nouveaux pays, les tiges de selle télescopiques sont désormais toutes des KS, une marque qui – comme Bosch pour les batteries, les consoles et les moteurs – bénéficie d’un énorme réseau de SAV dans le monde entier. Encore un gage de sérieux et de fiabilité qui montre bien que Moustache veut le meilleur pour ses vélos et pour sa clientèle… Bref, vous l’aurez compris, le personnage central de la saison 10, c’est bien le Samedi 29 Trail. Et dans sa version équipée d’accessoires full carbone, qu’est-ce qu’il en jette !

 

Game

Le Game, c’est le modèle de compétition, celui qui descend de folie tout en grimpant comme une bête. En 2021, comme sur le Trail, on trouve la nouvelle biellette au design allégé, une transmission Shimano XT ou XTR 12 vitesses (sur les quatre modèles de la famille Game) et les accessoires Just Moustache qui vont bien (amortisseur, jantes, cintre et potence)… Mais la grosse nouveauté, c’est le montage de la Fox 38 en 170mm de débattement.

Dans sa version enduro classique (pour plus de caractère et pour convenir à un pilotage plus engagé, il a été préféré ne pas monter la cartouche e-mtb), cette fourche apporte un vrai changement dans le comportement du Game et une fois les suspensions avant et arrière bien accordées, le maintien et le grip que donne l’ensemble Fox 38, roues de 29 pouces et pneus Assegai, nous a semblé particulièrement intéressant.

Dans la gamme, seul le premier modèle à 4999 euros ne bénéficie pas de la 38 (on trouve une RockShox 35 Gold 160). Sinon, pour un premier prix, le reste de l’équipement est vraiment à la hauteur des performances du châssis… Le Game 8 à 6199 euros restant pour moi le meilleur compromis au niveau du rapport qualité/prix/performance.

 

 

Sur le terrain

Le lendemain de la visite de l’usine de Thaon-les-Vosges, c’est sur leurs sentiers de test que Manu Antonot et sa bande ont tenu à nous emmener rouler au guidon des Wide, Trail et Game Moustache 2021. De la “descente amortos” à la “montée impossible”, nous apprenons à découvrir le spot favori des moustachus. D’innombrables sentiers au sein d’une même forêt de sapins, avec racines, marches, cassures et suffisamment de pentes pour pousser les nouveaux modèles – non pas dans leurs derniers retranchements – mais bien suffisamment pour une première prise en main.

 

Premier contact

En arrivant sur le parking où sont garés les véhicules et parqués les vélos, je me suis immédiatement dirigé vers le Samedi Trail. Au cours de la présentation qui s’est déroulée le matin dans le vieux hangar des anciens locaux de Golbey, j’ai rapidement compris que le modèle le plus intéressant de la gamme 2021 – celui qui a le plus évolué par rapport à l’an dernier, c’est bien le best-seller de la marque en 150mm de débattement. Un vrai petit All Mountain à assistance électrique.

C’est donc sur le Trail 10 haut de gamme que j’ai jeté mon dévolu pour ce roulage de fin de matinée. Dès les premiers tours de roues, je m’aperçois que je ne me suis pas trompé… Le bike est sain, précis, vif et très maniable.

Dans la montée assez raide et technique qui suit, je sens quasiment instantanément que la nouvelle mise à jour Bosch avec ses 5Nm supplémentaires et son “Extended Boost” s’accorde parfaitement avec la partie-cycle du nouveau Samedi Trail en 29 pouces.

Grâce au comportement très avantageux de l’amortisseur Grip Control dans le dénivelé positif, toute la puissance passe au sol et le pilote n’est pas forcé de se battre avec la machine pour franchir les obstacles. L’amorto est ferme en début de course, ce qui apporte un excellent équilibre au vélo, mais dès qu’une marche ou une racine se pointe sous la roue, il s’enfonce suffisamment et revient très rapidement à sa position initiale pour permettre de reprendre l’ascension avec une assiette parfaite. Tout ceci combiné avec des roues en 29 pouces de diamètre et des pneus adaptés au grip de folie font du Trail un grimpeur hors pair.

 

Toujours sur la brèche

Tout en roulant, le boss, véritable “test addict”, nous explique les petits détails qui font la différence entre les modèles 2020 et ceux de 2021… Il insiste sur l’importance des essais terrain et sur l’accord que doivent avoir la géométrie, la cinématique de suspension, l’amortisseur, la fourche et la répartition des masses avec la motorisation. On comprend bien que le VTTAE est aujourd’hui une affaire de spécialistes et que Moustache en fait largement partie… Qu’en quelques années, la marque a créé des standards repris au fur et à mesure par la concurrence.

C’est la raison pour laquelle je suis si exigeant et que je continue à me creuser autant la tête, insiste Manu. Si tu n’avances pas et que tu te reposes sur tes lauriers, les autres te dépassent et c’est toi qui n’es plus dans le coup ! Alors je veille au grain (rires)…”

Deux exemples pour illustrer le souci du détail que l’on a chez Moustache… Sur les modèles 2021, une petite cale a été fabriquée pour surélever l’étrier de la console Purion. En effet, le positionnement de celle-ci n’était pas optimal à cause de la particularité des maîtres-cylindres Shimano, et avec la nouvelle cale, plus de problème ! Elle sera également disponible pour la gamme 2020 chez tous les revendeurs, moyennant une vingtaine d’euros.

Dans un autre registre, et afin d’abaisser au maximum le centre de gravité, le sabot de connexion de la batterie a été changé par Moustache pour un modèle moins épais, ceci afin de gagner un bon centimètre sur la position de la batterie dans le tube diagonal. Comme vous pouvez le constater, chaque détail compte !

Le sol est très sec, dur par endroit, avec une petite couche de poussière par-dessus qui le rend assez glissant, mais dans l’ensemble, le spot est parfait pour prendre en main les nouveaux Moustache.

Et en descente, le Trail fait plus que se défendre… Aidé par une fourche Fox 36 équipée de la cartouche e-mtb, le vélo se place facilement dans la trajectoire, s’inscrit comme il faut dans les courbes et se révèle extrêmement précis, sain et sécurisant. Pour tout dire, je l’aurais bien gardé pour aller l’essayer dans mes chemins ! Mais ce n’était pas possible, alors il faudra attendre septembre… En tout cas, rendez-vous est pris.

 

Les deux extrêmes - Wide et Game

Après un rapide casse-croûte à l’ombre des sapins, il est temps de repartir pour une petite heure avec un autre modèle de la gamme… Cette fois, pour moi, ce sera le Wide. Avec sa fourche Fox 34 en 130mm de débattement, son cadre de qualité et sa géométrie toujours aussi réussie pour le débutant ou le pratiquant de base, c’est le VTTAE tout-suspendu en 120 idéal pour commencer à s’aventurer sur les sentiers un peu plus techniques. Car même si ce n’est pas sa fonction ni son programme, le Wide ne rechigne pas à affronter les parcours bien plus difficiles que ce pour quoi il a été conçu… C’est ainsi qu’avec un peu d’habitude et de technique, on parvient à réaliser des choses plutôt sympas à son guidon. Que son côté confortable et plutôt tranquille ne l’empêche pas d’être capable de belles performances en tout-terrain.

Pour mes deux derniers tours, en enchaînant avec le Game à la suite du Wide, j’ai donc choisi un peu les deux extrêmes… De passer directement du VTTAE cool et peinard à la bête de course d’Enduro ! Et c’est certain qu’au niveau de la position de pilotage et du potentiel différent des deux modèles, ça n’a vraiment rien à voir.

Je me suis donc laissé un petit temps d’adaptation avant de lâcher un peu les freins et d’apprécier une partie – je dis bien une partie – du potentiel du Game, équipé désormais d’une fourche Fox 38 de 170mm de débattement.

Dans une logique de performance en compétition, Moustache a préféré monter une 38 classique plutôt que d’utiliser celle avec la cartouche e-mtb. Ça peut se comprendre, même si, en montée, on peut parfois regretter l’onctuosité de la 36 du Trail…

En revanche, dès que ça descend, là, y’a vraiment du grip et du maintien ! Bien sûr, il faudrait affiner les réglages et davantage de roulage pour se faire une idée plus précise et tenter d’exploiter au mieux le potentiel de ce bike. Mais ce qui est certain, c’est que la base m’a semblé très intéressante. De prime abord, le Game est peut-être moins étonnant que le Trail, mais il est plus spécifique, donc moins facile à appréhender en une heure, aussi…

 

 

Conclusion

Il parait clair que ces prises en main, cette visite de l’usine et ces échanges avec l’équipe Moustache me serviront à l’avenir lors de mes essais plus poussés sur mes sentiers de référence. En tout cas il est certain que j’ai appris beaucoup de choses qui me serviront dans le futur lors de cette présentation Moustache 2021.

Et puis les “Smiling Machines” ont encore fait le job. En pensant à mon petit séjour dans les Vosges, j’ai eu la banane tout le voyage du retour pour redescendre dans le Var… Bon signe !

Pour en savoir plus > https://moustachebikes.com/

Article lu 45 954 fois. Merci !