D’un point de vue industriel, c’est peu courant : à son lancement, le Rocky Mountain Altitude Powerplay faisait usage du carbone, exclusivement, pour la réalisation de son cadre. Une solution onéreuse et osée que d’autres précèdent généralement d’une version en aluminium…

C’est justement le matériau auquel la marque canadienne fait désormais appel pour décliner le Rocky Mountain Altitude Powerplay dans une livrée financièrement plus abordable… Et lancer un second modèle inspiré lui aussi de sa gamme traditionnelle : le Rocky Mountain Instinct Powerplay !

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes – Photos : Rocky Mountain


 

 

 

Powerplay…

Avant d’entrer dans les détails qui constituent les deux nouveautés du jour, rappel au sujet de la motorisation Powerplay : ce terme porte sur l’usage d’un système d’assistance développé en collaboration exclusive avec les autres canadiens de Propulsion Powercycle…

À la gamme Rocky Mountain, le terme Powerplay indique donc qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique… Avec l’apparition du Rocky Mountain Instinct Powerplay, finis donc les raccourcis faciles qui incitaient à dire que l’on roule sur un Powerplay… Oui, mais lequel ?! Car désormais, il y a bien deux, voir trois modèles distincts à la gamme canadienne… Lesquels ?!

 

 

Rocky Mountain Altitude Powerplay Alloy

  • Destiné à l’usage All Mountain / Enduro
  • Roues en 27,5 pouces 
  • 160/150mm, Fox Perf. Float Evol + 36 GRIP
  • Triangle avant & arrière Alu
  • Reach de 458mm en taille L, offset normal
  • Motorisation Dyname 3.0, 632/500Wh

  • Race Face AR 35, 35mm
  • Sram Guide en 200/200mm
  • 2 modèles, 4 tailles, 4999€ & 5999€
  • 24,2kg, annoncés
  • Dispo fin décembre 2018
  • Fiche du vélo sur www.bikes.com

 

Altitude, toujours…

Comme d’autres concurrents, la marque de Vancouver prend parti de décliner ses modèles classiques en version électrisée. C’était le cas au lancement du premier Rocky Mountain Altitude Powerplay, ça l’est plus que jamais avec l’arrivée des deux nouveaux du jour.

À commencer par le Rocky Mountain Altitude Powerplay Alloy qui, comme son nom l’indique, fait usage d’un alliage d’aluminium en lieu et place du carbone. Après les très bonnes impressions au guidon de la version carbone, un réflexe vient forcément à la découverte de cette version alu : qu’est-ce qui change ? Qu’est-ce qui reste ?! 

Visiblement, géométries cinématiques de suspension et motorisation jouent la continuité. L’essentiel devrait donc toujours au rendez-vous. Et à quelques détails prêts, les montages de niveau 70 et 50 sont proches de ceux proposés jusqu’ici dans leurs équivalents en cadre carbone. La différence se situe donc bien au niveau de la facture – 1000 à 1300 euros d’écart – sur la balance – 1,6kg de différence – et du côté de l’autonomie – 136Wh en plus ou en moins…

 

 

Rocky Mountain Instinct powerplay Alloy

  • Destiné à l’usage Trail / All Mountain
  • Roues en 29×2.6 pouces  
  • 140/140mm, Fox Perf. Float Evol + 34 GRIP
  • Triangle avant & arrière Alu
  • Reach de 460mm en taille L, offset normal
  • MotorisationDyname 3.0, 632/500Wh

  • Race Face AR 30, 30mm
  • Sram Guide, en 200/200mm
  • 2 modèles, 4 tailles, 4999€ à 5999€
  • 23,6kg, annoncés
  • Dispo fin décembre 2018
  • Fiche du vélo sur www.bikes.com

 

Instinct, logique…

Pour rappel, le Rocky Mountain Altitude Powerplay a fait partie des premiers vélos à faire usage de roues en 27,5×2.6 pouces passés à l’essai. On leur prêtait alors un rôle certain dans l’excellent rapport dynamisme/précision du vélo. Reste également qu’on prêtait presque un tempérament trop joueur à ce vélo, vis-à-vis de certaines pratiques ou certains styles de pilotage… Presque trop foufou pour certains.

Qu’à cela ne tienne, il reste plus que jamais au catalogue pour contenter ceux qui l’adorent, et le Rocky Mountain Instinct Powerplay doit répondre aux autres attentes. Pour ça, il fait logiquement usage de recettes découvertes il y a peu chez la concurrence : un dessin très proche, un peu moins de débattement, et des grandes roues de 29 pouces.

Comme pour l’Altitude Powerplay, c’est du côté des chiffres que notre attention porte. Qui dit grandes roues, dit géométrie différente et adaptée. Le Rocky Mountain Instinct Powerplay dispose effectivement de bases (+17mm) et d’un empattement (+8mm) plus longs, d’un tube de selle redressé (+0,5°). Couplé au débattement arrière réduit et à sa cinématique forcément légèrement différente, est-ce suffisant pour prodiguer une meilleure assiette au pédalage pour le Rocky Mountain Instinct Powerplay ?! 

 

 

Qu’en penser ?!

Les différences entre les Rocky Mountain Altitude Powerplay et Rocky Mountain Instinct Powerplay vont en tout cas dans ce sens, et justifieraient alors le positionnement Rando, All Mountain, Vélo de montagne du dernier venu.

C’est en tout cas la tendance du moment : certaines on dégainé des modèles à tout faire pour leurs premiers pas sur le marché, et osent maintenant des déclinaisons plus accessibles ?! L’avenir nous le dira…

Article lu 12 653 fois. Merci !