Intégration… C’est le terme du moment, sur toutes les lèvres comme dans les allées des salons VTT, la grande tendance qui anime un marché du VTT à assistance électrique « tout feu, tout flamme ». Chaque fabricant y va de sa trouvaille, avec plus ou moins de réussite. Il faut bien l’avouer, l’intégration de la batterie tourne parfois (mal) à la dissimulation.

C’est dans ce contexte d’intégration à tout prix que Focus abat ses nouvelles cartes en matière de VTTAE, avec une approche de l’intégration pour le moins innovante…VTTAE.fr était invité au lancement du tout-suspendu Jam². Présentation et sensations sur les pentes de Théoule-sur-Mer.

Temps de lecture estimé : 10 minutes

 

 

t28a9557

Le VTT au carré

Oubliez vos repères et champ lexical habituel, Focus nous lance avec fracas “on arrête le VTTAE ! Place au VTT puissance 2 (“Squared MTB” ).” Pas très glamour dans la langue de Voltaire – on vous l’accorde – Focus entend avec cette nouvelle orientation électrique « ² » faire entrer le VTT et le vététiste dans une nouvelle ère, celle qui repousse les limites établies et décuple l’expérience. Aller plus haut, plus loin, avec plus de plaisir, plus rapidement…

La nouvelle génération de VTT à assistance électrique Focus doit offrir davantage que le bon « vieux » VTT classique. Mais pour cela, tout le monde en est bien conscient, il faudrait déjà que le VTTAE puisse au moins rivaliser sur certains points cruciaux : le comportement et le look notamment.

Dans cette démarche audacieuse, tous les nouveaux VTTAE Focus partagent désormais la même dénomination que le modèle classique sans assistance, surmontée d’un « ² » (ex : le VTT Jam et le VTTAE Jam²), un design le plus semblable possible et des technologies communes.

 

 

t28a9578

Travail d’intégration et autonomie modulable

La marque allemande est allée là où on l’attendait – proposer des vélos à batterie intégrée – oui mais surprise, Focus a poussé le bouchon plus loin… Les nouveaux Jam² (tout-suspendu all mountain 140mm) et Bold ² (semi-rigide XC Trail) initient le “Tailored Energy Concept” (TEC), un concept de VTTAE intégré à autonomie modulable.

Focus fait l’impasse sur sa motorisation “maison” Impulse Evo, chacun de ces vélos dispose d’un moteur Shimano Steps E8000 (70Nm de couple) adossé à une batterie sur-mesure logée dans le tube diagonal. Subtilité du concept « TEC », Focus ne propose de série qu’une « petite » batterie non démontable de 30 cellules d’une capacité max de 378Wh.

Grâce à cela et à la récente motorisation Shimano – la plus compacte du marché, on obtient un vélo plus léger, au tube diagonal plutôt compact et “filiforme”, qui ressemble – à quelque chose près – à la ligne et à la géométrie d’un VTT classique.

t28a9525

Pour éviter toute vibration, la batterie est maintenue en place par deux axes traversant le tube diagonal ; elle n’est accessible qu’en cas de SAV en démontant le moteur. On est donc obligé d’avoir une prise à proximité du vélo pour charger la batterie principale.

Focus a particulièrement soigné l’intégration avec un bouton d’allumage disposé sur le tube supérieur et des passages de gaines complètement en interne. Pour fonctionner, l’électronique de la motorisation fait toujours appel à un capteur de vitesse à la roue arrière. Focus le dissimule dans le cadre, au sein de la base arrière. Le support d’aimant – au niveau du disque – n’est pas sans rappeler le Specialized Levo.

L’équipe “produit” a également porté une attention particulière au refroidissement de la batterie intégrée. À l’usage, une batterie peut avoir tendance à chauffer. Son refroidissement peut donc revêtir une certaine importance. Le Jam² y veille, en intégrant un circuit de refroidissement à air

Pour ceux qui en voudraient plus, Focus innove avec une offre modulable. La marque propose en option moyennant finance (539 euros la valise) de coupler une batterie externe additionnelle de 378Wh en lieu et place du porte-bidon. Des fiches de connexion, sous le tube supérieur, sont prévues pour coupler les batteries entre-elles. Ce qui porte l’ensemble à une capacité de 756Wh – un record sur le marché des VTTAE à moteur 250W.

En revanche si vous voulez vous contenter de la batterie intégrée, Focus vous propose dans ce pack un astucieux support de porte-bidon et porte-outils qui vient se clipper sur le tube oblique.

Livré nu, ce support peut embarquer une chambre à air et deux cartouches de CO2 en complément du porte-bidon.

 

 

t28a9599

Le Jam² en détails

VTTAE all mountain par essence, le Jam² reprend la philosophie du tout jeune Jam classique avec sa géométrie moderne et polyvalente (angle de chasse agressif : 66.5° ; tube de selle relevé : 74,5° ; triangle avant allongé), quelque peu ajustée pour l’occasion, notamment au niveau de la longueur des bases (457mm en 27,5 “plus”) – motorisation oblige.

Proposé en deux châssis aluminium distincts aux formats 27,5 pouces « plus » (en 2.8 d’origine, compatible 3.0) ou 29 pouces, le Jam² dispose 140mm de débattement à l’avant comme à l’arrière. Phénomène que l’on peut voir chez d’autres fabricants : certains cadres sont compatibles 27,5+ ET 29. Ici, Focus ne souhaite pas faire de compromis.

La suspension du Jam² est articulé autour de la récente cinématique Focus FOLD qui permet, via un jeu de deux biellettes enchevêtrées (Guidelink et Mainlink), de gérer une courbe d’amortissement avec plusieurs phases bien distinctes (sensible et réactive en début de course, plus progressive passé le SAG, sur la seconde partie du débattement), le tout avec un ensemble rigide et durable.

t28a9546

La gamme Jam² compte 6 modèles en tout, trois dans chaque format de roues, le tout disponible en 4 tailles (S à XL). Le premier modèle JAM² LTD 29 (21,3kg) démarre à 4199 euros tandis que le Jam Pro Plus (modèle essayé et photographié) chapeaute la gamme au tarif de 6699 euros (21,3kg). Une version intermédiaire Factory Plus (5699 euros / 21,3kg) propose un montage davantage orienté Enduro avec une fourche en 150mm.

Livraison prévue en magasin pour janvier 2017.

 

fo5300002v2017_2017_29_di_090_pro_gry_bold2-29-pro-c2

“Focus” sur le Bold²

Le Bold², semi-rigide XC Trail avec 120mm de débattement avant, reprend toute les innovations introduites dans l’article : intégration, jumelage de batterie, canaux airflow…

Comme le Jam², le Bold² sera lancé en magasin début 2017 avec deux formats de roues possibles : 27,5 Plus ou 29 pouces, avec deux cadres bien différents.

La gamme démarre à 2999 euros avec le Bold² 29 LTD (19,8kg) et s’étend jusqu’au haut de gamme Bold Pro Plus (5699 euros) annoncé à 19,5kg.

 

 

focus_jam_launch_pic_laue_6048

Sur le terrain au guidon du Focus Jam²

C’est sur les traces escarpées de Théoule-sur-Mer, terrain de jeu de la Razorbike (course d’Enduro), que j’ai eu l’occasion de prendre en main le Jam² en version Pro Plus. Une sortie de quelques heures avec près de 22km pour 800m de dénivelé positif, pour être tout à fait précis.

J’ai opté pour un Jam² en taille L pour mes 1,78m et 76cm de hauteur de selle. J’aime habituellement rouler sur des “grands” vélos et la position est ici idéale avec une potence courte ; attention tout de même à la sortie de selle minimum en taille L qui – avec les 150mm de débattement de la Reverb – ne laisse quasi pas de rab.

Une fois les réglages effectués (30% de SAG à l’arrière ; 25% à l’avant ; 1,2 bars dans les pneus montés en chambres), moteur éteint, je me surprends à monter la côte bitumée devant l’hôtel. Premier constat il n’y a pas de friction à l’usage avec le moteur Shimano ; c’est la première fois que j’utilise cette motorisation. Autre bon point, je retrouve l’écartement naturel des manivelles (le Q Factor, 175mm ici) comme sur un VTT classique. Pas l’impression de pédaler les jambes écartées comme sur certains VTTAE.

Le groupe de journalistes est prêt, on va démarrer. J’allume le moteur. Et là souci, pas d’assistance. Ouch… Il s’avère qu’au démarrage le moteur se calibre et si vous êtes sur le vélo en appui sur les pédales, cela fausse les mesures pour délivrer l’assistance. Il est donc nécessaire (ça m’arrivera à d’autres moments de la sortie) de devoir descendre du vélo et de redémarrer le système pour repartir d’une base saine.

A l’usage, le Shimano Steps se révèle silencieux et quasi sans reproche, certainement le moteur le mieux pensé pour le VTT. Un argument de poids au moment où il faudra faire un choix parmi plusieurs vélos et différentes motorisations. La commande façon shifter de groupe électrique Di2 est intuitive, ergonomique et super qualitative ; la meilleure des commandes de VTTAE jamais testées et de loin. Elle permet en restant appuyé sur la manette inférieure d’activer l’assistance à la marche jusqu’à 6km/h.

L‘écran couleur minimaliste permet d’afficher les données d’assistance et transmission lorsqu’il est couplé à un groupe Shimano Di2 (le XT Di2 dans notre cas). Positionné sur le cintre, l’écran permet d’opter pour une potence ultra courte si besoin.

Les 3 modes d’assistance sont bien étagés et utiles. J’ai principalement fait usage du mode eco avec quelques passages en mode trail pour les grimpettes abruptes. Seul le mode Boost (violent !) présente la caractéristique désagréable de continuer à pousser 1 à 2 secondes après le dernier coup de pédale.!?

focus_jam_launch_pic_laue_5811

De prime abord, je pense que Focus a fait un pari osé en ne proposant qu’une capacité réduite de batterie de série (378Wh c’est moins que les packs 400Wh habituels sur les vélos en entrées de prix). Force est de constater que pour un tas d’utilisations et d’utilisateurs, en fait, cela est amplement suffisant. Pour la sortie d’après boulot, pour la sortie du week-end de 2 à 3h… La batterie sera à la hauteur. 22km, 800m de D+ plus tard et quelques embardées en mode boost en fin de sortie, je termine la journée avec 1 barre d’autonomie sur les 5 que compte le système. Et encore, l’avant dernière a disparu peu avant la ligne d’arrivée. C’est donc plutôt encourageant côté autonomie avec une seule batterie de 378Wh. Voila pour la partie moteur et batterie.

Sur le terrain, le Jam² se révèle plutôt facile à appréhender, bien aidé dans l’exercice par les gros pneus “plus” sur un terrain piègeux. Les gommes dures d’origine ne sont pas à la hauteur des conditions ultra sèches du moment. Ça glisse. A part des pneus boue probablement capables d’aller chercher le “dur” en profondeur, difficile de trouver des pneus adéquats dans ces conditions.

Je retrouve sur le Jam² le fonctionnement de la version classique du Jam, essayé en juin dernier, qui confère une sensation de plus de débattement, proche d’un enduro. La roue arrière est collée au sol, en toute circonstance sans parler du format “plus” qui apporte une bonne dose de grip et de confiance supplémentaire.focus_jam_launch_pic_laue_6185

La direction n’est pas particulièrement lourde comme sur les premières générations de VTTAE, en revanche on sent que le triangle avant est lesté du poids de la batterie. Pas si facile de lever la roue avant. Le Jam² bénéficie du poids contenu de la batterie (moins de capacité = moins de poids), néanmoins sans travail particulier au niveau du centrage des masses (la longue batterie s’étirant jusque vers la douille de direction), le Jam² ne brille pas particulièrement dans l’exercice du “manual”.

A côté de cela, je le trouve plutôt sain et équilibré lorsqu’il s’agit de faire décoller le vélo sur les nombreux appels du parcours ou de le faire passer d’un angle à l’autre dans les parties sinueuses. Au fil des descentes, le Jam² se fait oublier et donne envie d’attaquer comme avec un Jam classique. Latéralement le vélo est plutôt agile et facile… avec une seule batterie.

Parce que oui, mes principales interrogations à propos du Jam² se situe au niveau de l’usage du vélo avec des batteries jumelées. Quel sera le comportement du vélo ? La direction ne sera-t-elle pas trop “lourde” au regard de la position relativement haute de la seconde batterie (2kg supplémentaire) ? La solution retenue par Focus est-elle plus pertinente que d’embarquer une seconde batterie (Bosch par exemple) dans son sac à dos et d’alterner le moment venu lors d’une longue sortie ? Point de réponse à ces questions pour le moment. Nous n’avons pas pu essayé la seconde configuration durant le lancement…

A confirmer lors d’un prochain essai à la rédaction

 

https://www.focus-bikes.com/

Article lu 50 559 fois. Merci !