Depuis sa sortie il y a deux ans, le Giant Trance E+ a toujours été apprécié pour sa grande polyvalence. Mais sur le millésime 2021, le géant taïwanais a tenu à remodeler complètement son best-seller… Roues de 29 pouces, géométrie modulable, nouveau cadre, batterie de 625Wh, tout cela nous a donné envie d’aller faire un tour avec le nouveau Giant Trance X E+ ! C’est ce que nous avons fait l’espace d’une petite prise en main. En attendant mieux…

 


Temps de lecture estimé : 12 minutes


 

 

Giant Trance X E+ 1 Pro 29

Giant Trance X E+ 1 Pro 29

  • Usage All Mountain/Enduro
  • Roues de 29 pouces
  • Débattement 150mm AV/140 AR
  • Cadre en aluminium ALUXX SL
  • Reach 452/461 mm (Low/High), Stack 613/606 mm (Low/High) en taille M, offset de la fourche 44 mm
  • Motorisation Giant SyncDrive Pro 250 watts

  • Batterie de Giant EnergyPak de 625Wh
  • Pneus Maxxis 29×2.60
  • Tailles (S, M, L, XL)
  • 3 modèle à 4450, 4950 et 5850€
  • Prix du modèle testé : 5850€
  • Poids vérifié : 24,72kg
  • Disponibilité immédiate
  • Fiche du vélo sur : www.giant-bicycles.com

 

Comme son nom – à rallonge ! – l’indique, le Giant Trance X E+ Pro 29 est équipé de la motorisation Giant SyncDrive Pro et d’une paire de roues en 29 pouces. La tendance actuelle veut que les marques abandonnent progressivement le 27 et demi au profit de roues plus grandes sur leurs modèles All Mountain et Giant ne déroge pas à la règle, ce qui n’est pas pour nous déplaire. En effet, l’évolution des composants, des suspensions et des géométries permet aujourd’hui de disposer de VTT équipés de grandes roues qui sont aussi vifs et maniables que des 27,5 pouces… Tout en apportant des qualités dans le maintien de la trajectoire, la tenue de piste et la capacité à absorber les petits obstacles bien supérieurs. Et c’est encore presque plus flagrant sur les VTTAE sportifs.

C’est donc bien à une toute nouvelle race de Trance E+ que nous avons affaire et en attendant d’effectuer cette prise en main, il est indispensable de s’attarder quelque peu sur les aspects techniques et technologiques de la bête.

 

 

Sur le papier

Avant de partir rouler au guidon de ce nouveau VTTAE Giant, nous avons donc jeté un œil sur les nombreuses évolutions que l’on trouve par rapport au modèle de l’an dernier…

 

Géométrie

Le châssis de ce Giant Trance X E+ Pro ne se contente pas de s’adapter aux roues de 29 pouces. Non, pour plus de dynamisme et un meilleur recentrage des masses, le tube diagonal a également été reculé au maximum vers le moteur et le boîtier de pédalier. Le modèle précédent était effectivement plutôt assez lourd de l’avant et cela ne peut qu’améliorer la vivacité et le côté joueur du bike… De plus, avec désormais une batterie de 625Wh, il est évident qu’il fallait faire quelque chose !

Au niveau chiffre, si l’angle de fourche est suffisamment ouvert pour une utilisation engagée, le tube de selle, lui, est plus droit et permet de pédaler bien au-dessus du boîtier pour une efficacité maximale dans les montées techniques. Le Reach entre 452 et 461,6 mm est dans la moyenne de ce que l’on trouve aujourd’hui et l’empattement de 1236 mm promet un VTTAE stable et bien posé au sol. Seul petit doute, au niveau de la longueur des bases, avec 471,5 mm, on peut redouter un comportement un peu pataud. A vérifier.

Enfin, grâce au système Flip Ship fixé sur la partie haute de la biellette du Maestro, il est possible de modifier la géométrie et le comportement du vélo. En position High (réglage d’origine), par rapport au Low, on perd un petit degré d’angle de fourche (66,5° au lieu de 65,8) et on passe de 76,7° à 76 au niveau du tube de selle… tout cela en rabaissant le boîtier de pédalier de 10mm, qui, précisons-le, est de toute façon un peu plus haut que sur l’ancienne version en 27,5 pouces.

Comme je le dis souvent, c’est toujours bon d’avoir le choix, et si l’on aime pédaler dans des régions où il y a peu de dénivelé, on privilégiera la position “High”, alors que sur “Low”, on se rapprochera davantage du comportement d’un petit enduro.

 

Suspensions

Le système Maestro cher à la marque taïwanaise et optimisé pour les roues de 29 pouces prend place sur ce nouveau cadre All Mountain. Et avec 140mm de débattement (cette cinématique de suspension donne toujours la sensation d’en avoir “un peu plus”), on sait que l’on aura largement de quoi faire pour une utilisation en colline avec le Flip Ship en position “High”, aussi bien que pour de grosses sorties en montagne en position “Low”.

Quant à la nouvelle fourche Fox 36 Performance et sa fameuse cartouche E-Bike, associé à un amortisseur Fox DPX2 Performance, elle promet un grip et un maintien exceptionnels sur les terrains les plus exigeants. Aujourd’hui, pour l’avoir testé sur plusieurs VTTAE 2021, je peux affirmer sans sourciller que cette fourche est une réelle valeur ajoutée

Dernier point, qui, même si cela n’a rien à voir avec les suspensions, concerne néanmoins le confort d’utilisation : sur ce Trance X E+, Giant a enfin monté une selle digne de ce nom et totalement en adéquation avec la pratique du VTTAE. Plus large, plus souple et plus creusée, elle est également particulièrement réussie côté design… Merci !

Toujours du côté des améliorations, outre le capteur intégré dans la base et l’aimant sur le disque que l’on trouvait déjà sur les modèles précédents, nous avons noté la nouvelle protection de la base droite qui évite à la chaîne de faire du bruit en tapant, le passage bien plus soigné des fils et des câbles, ainsi que la bavette aimantée en caoutchouc qui vient se placer en prolongement de la batterie sur le sabot.

 

Moteur et batterie

Le SyncDrive Pro est un moteur Giant Powered by Yamaha. Cela veut dire que même s’il utilise des carters, rotor et stator Yamaha dernière génération, il se différencie des moteurs de la marque japonaise par l’utilisation de pièces Giant censées optimiser la consommation en énergie électrique, la puissance et le rendement. Dans sa construction intérieure, le SyncDrive Pro utilise également un embrayage d’entraînement Giant différent et plus performant que le modèle Yamaha d’origine. De même, la carte mère du moteur a été personnalisée pour travailler avec les autres composants de l’écosystème Giant. Ainsi, la gestion de l’assistance est plus harmonieuse et propose un couple supérieur, tout en régulant les performances du moteur pour éviter une éventuelle surchauffe lors d’une utilisation intensive.

La troisième génération du SyncDrive Pro est également plus silencieuse et dotée d’un sixième mode d’assistance, le SmartAssist, rendu possible par l’intégration de deux capteurs supplémentaires. Les deux premières générations de moteur SyncDrive assuraient déjà une assistance sans à-coups grâce à la technologie PedalPlus 4 qui regroupait simultanément quatre sources d’informations. La nouvelle version prend désormais en compte l’inclinaison du vélo dans la pente et l’analyse de l’accélération au pédalage pour équilibrer couple et vitesse en montée, avec pour objectif de favoriser la traction, mais aussi de créer un mode automatique intuitif et intelligent, d’où son nom, le SmartAssist. L’idée est de se rapprocher des sensations d’un vélo musculaire par une assistance automatisée et ce, quelles que soient la vitesse, la cadence de pédalage, la force transmise sur les pédales, l’inclinaison et les accélérations/décélérations intempestives que l’on subit obligatoirement en tout-terrain sportif.

Depuis l’an dernier, le système d’assistance au pédalage SyncDrive Pro peut être réglé selon les préférences de chacun via l’application Giant E-Bike téléchargeable sur n’importe quel smartphone. L’utilisateur peut ainsi choisir le pourcentage d’assistance de chaque mode (Eco, Tour, Active, Sport, Power) en fonction de ses goûts personnels.

 

 

Prise en main

C’est donc avec plaisir que nous avons retrouvé Fabrice Laugier de chez Giant France pour une belle sortie sur les terres provençales… Au programme de cette prise en main, du dénivelé positif technique, des cailloux, des sentiers bien sinueux, de la pierraille et des descentes cassantes à souhait. Bref, de quoi se rendre compte rapidement du potentiel de ce nouveau VTTAE Giant.

Ayant encore bien en tête le fonctionnement de l’assistance Yamaha PW-X2 grâce au test en cours du Haibike ALL MTN carbone, c’est en mode SmartAssist que j’ai décidé d’effectuer l’intégralité du parcours… L’idéal pour se concentrer sur le pilotage et s’habituer rapidement aux réactions d’un nouveau vélo.

Et j’ai très bien fait, car contrairement au Yamaha standard, dont le mode Auto fonctionne de manière un peu irrégulière (il n’a que 4 capteurs, lui…) et a du mal à fournir une assistance correcte quand la pente n’est pas assez raide, le SyncDrive Pro, lui, est particulièrement agréable et onctueux dans toutes les conditions. Sans conteste l’un des meilleurs mode Auto – si ce n’est le meilleur – qu’il m’ait été donné d’essayer. Une réussite, et il n’y a vraiment que dans les passages extrêmement raides et sinueux qu’on lui préférera le “Sport” ou le “Power”.

 

À la montée

Puisque l’on parle de pente, je tiens à souligner que dès les premiers passages techniques en montée, je me suis immédiatement senti à l’aise et bien posé sur le Trance X E+ en position “Low” du Flip Ship. En revanche, pour les pédaleurs qui enquillent les parcours roulants à fond la caisse, je conseille d’inverser les coupelles, de se mettre en “High” et d’enlever une cale !

Autrement, dans les enchaînements techniques, les pierriers et les marches, le couple du moteur, la partie-cycle bien plus vive que le modèle de l’an dernier et les roues de 29 pouces offrent un dynamisme nettement supérieur et une motricité bien appréciable dans les passages chauds et glissants. Un petit peu comme un Stance E+ bodybuildé, en quelque sorte ! Très efficace, en tout cas…

De même, en franchissement, la réponse au coup de pédale et le petit laps de temps où le moteur continue à assister quand on arrête de tourner les jambes facilitent bien la tâche dans les ornières et les passages rocheux. En plus, avec davantage de garde au sol et des manivelles en 160, il n’y a guère de risques de toucher les obstacles avec les pédales… Ou alors, il faut vraiment se louper !

 

En descente

Même si le Trance E+ 2021 est devenu un peu plus joueur et possède davantage de caractère, le vélo reste malgré tout très stable et sécurisant. C’est sensible en montée, c’est flagrant en descente. En taille M, le bike s’est avéré particulièrement maniable dans les petits virages ou les épingles serrées et s’il n’est pas aussi joueur qu’un Rocky Mountain Powerplay ou un Lapierre GLP2, tirer un bunny up ou enrouler une bosse sur la roue arrière est loin de demander un effort surhumain. En clair, il faut accentuer légèrement le geste, mais pas l’amplifier outre mesure comme c’était parfois nécessaire avec le Trance E+ de l’an dernier équipé de roues de 27 pouces et demi.

Partant de là, inutile de vous préciser qu’avec une fourche Fox 36 à la hauteur, une suspension arrière efficace et réactive et une paire de freins XT 4 pistons, on peut vraiment se lâcher et dévaler les pentes à une bonne cadence… En fait, il n’y a que le pneu arrière Maxxis Dissector en 2.40 qui n’est pas vraiment à la hauteur sur nos sentiers cassants et truffés de pierres. Sur un autre type de terrain moins agressif et plus meuble, je n’ai aucun doute sur son efficacité. Dans les pierriers du Sud-Est de la France, malheureusement, c’est une autre histoire ! Disons donc que dans la majorité des cas, les pneus d’origine feront parfaitement l’affaire… Pour les plus extrêmes, il sera conseillé d’en changer.

Bien sûr, je reviendrai sur le Trance X E+ 29 dans un essai complet un peu plus tard dans la saison, mais déjà, cette prise en main m’a conforté dans l’idée que Giant avait fait le bon choix en adoptant un montage en roues de 29 pouces sur son nouveau cadre All Mountain.

Le best-seller de la marque dans la catégorie des VTTAE sportifs n’a rien perdu de sa polyvalence et de son côté sécurisant, mais en revanche, il a énormément gagné en caractère dès que l’on décide de le pousser un peu dans ses retranchements… Si c’est ce que les ingénieurs avaient en tête lors de la conception de l’engin, alors on peut dire que le pari est réussi !

 

 

Qu’en penser ?

Même si l’on attendra effectivement un essai plus approfondi pour confirmer nos premières impressions, il semblerait toutefois que le Giant Trance E+ ait atteint ce que l’on peut appeler l’âge de raison. Celui qui permet de combiner à la fois l’éclat de la jeunesse et une certaine sagesse. A ce titre, grâce à son beau dynamisme et à son caractère un peu plus affirmé, le nouveau all mountain à assistance électrique de chez Giant est pile-poil dans le créneau. Le chaînon manquant entre le Stance E+ et le Reign E+ que l’on attendait depuis l’an dernier… Mais nous aurons l’occasion d’y revenir dans le détail et de développer davantage tout cela dans un avenir plus ou moins proche d’ici quelques mois. Restez branchés !

 

La gamme

Avec le Trance X E+ Pro 29, Giant a décidé de proposer un VTTAE de type All Mountain au plus juste prix et doté de composants de qualité. Sur les trois modèles de la gamme, on se contente donc juste d’un cadre en aluminium… tout du moins pour 2021. Outre le vélo de notre prise en main – le plus haut de gamme, rappelons-le – on trouve le Trance X E+ 2 Pro 29 à 4950 euros, peut-être la meilleure “affaire”, avec une transmission Shimano SLX/XT, des freins Deore et des suspensions Fox (fourche 36 Rhythm et DPS Performance). Encore moins cher, à 4450 euros, le E+ 3 Pro se contente d’un dérailleur Shimano Deore (12 vitesses quand même), de freins un peu plus bas de gamme (MT 420) et… d’une fourche RockShox 35 Gold, qui, malheureusement, aura bien du mal à rivaliser avec la nouvelle Fox 36 et sa cartouche E-Bike. Même dans sa version Performance ou Rhythm. Hormis ce détail qui a tout de même son importance, c’est du tout bon et l’on retrouve quasiment le même comportement et les mêmes qualités de base que sur les deux autres versions au tarif un peu plus élevé.

Précisons enfin que les trois modèles bénéficient du même cadre à géométrie modulable Maestro et sont équipés du moteur Giant SyncDrive Pro (le plus performant) et de la nouvelle batterie Giant EnergyPak de 625Wh.

Article lu 12 654 fois. Merci !