9
9/10

En tant que fabricant d’équipements à la fois branchés et techniques, Fox se devait de nous proposer un casque d’Enduro léger à la hauteur de nos attentes. Avec le Speedframe Pro, la marque américaine semble sur la bonne voie… Mais ce modèle possède-t-il enfin les qualités requises pour rencontrer le succès escompté ? Est-il plus réussi que feu le Metah ? Le mix parfait, cher à Fox, entre protection, confort et design est-il désormais au rendez-vous ? Réponses.

 

All mountain, enduro light, XC rando
159€
380g
Coque polycarbonate Varizorb à double densité, système MIPS, mousses antitranspirantes amovibles et lavables XT2, boucle de sangles aimantée
19 aérations
S, M, L
Noir, rouge, jaune, bleu, multicolore

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes


 

 

Est-ce pertinent ?

Le nouveau casque Fox Speedframe Pro a été conçu pour répondre aux attentes du plus grand nombre de vététistes possible, c’est-à-dire tous les pratiquants de All Mountain et Enduro light, avec ou sans moteur. Ceux qui font du vrai VTT sur les sentiers techniques, mais n’ont pas envie pour autant de porter un modèle intégral. Ceux qui veulent une protection efficace, mais néanmoins légère, peu encombrante et sans mentonnière. Bien aérée, aussi, pour ne pas avoir l’impression de porter une cocotte-minute sur la tête ! A ce titre, avec sa boucle aimantée, son système MIPS, sa coque en polycarbonate à double densité et son serrage ajustable du tour de crâne à 360°, ce nouveau modèle de casque “open face” coche beaucoup de cases…
Côté design, le Speedframe Pro permet de porter aussi bien un masque de Descente qu’une paire de lunettes solaires classiques et sa visière réglable en trois positions, tout comme ses 19 canaux de ventilation, lui donnent un petit look à la fois branché et technique qui va bien.

 

 

Est-ce pratique ?

Je tiens à le préciser, je fais partie de ceux qui n’avaient pas particulièrement apprécié le casque Fox Metah sorti il y a quelques années maintenant. Pas très confortable, un peu encombrant avec une tendance à ne pas bien rester en place, j’attendais son successeur avec impatience. Sorte de croisement entre le Dropframe Pro et le Flux plus léger, plus X-country, le Speedframe Pro propose une version bien plus réussie du casque de VTT moderne. En effet, grâce à ses nombreuses innovations concernant la protection et les réglages, ses ventilations efficaces placées au niveau du front et sa visière réglable en hauteur, il représente vraiment ce qu’attend le vététiste qui pratique la randonnée sportive. Un peu moins enveloppant que le Fox Dropframe, moins typé descente qu’un pur intégral, le Speedframe m’a vraiment séduit dès la première sortie.

 

 

Est-ce utile ?

Comme nous l’avons déjà dit, le Speedframe Pro allie confort, légèreté et protection. Sa coque en polycarbonate Varizorb EPS à double densité est censé absorber et diffuser beaucoup mieux les impacts, alors que la technologie MIPS assure une protection optimale lors des chocs multidirectionnels en dissipant un maximum l’énergie cinétique, y compris si l’on tape à plusieurs endroits. C’est donc un excellent modèle de rando sportive et le côté pratique de la boucle aimantée, tout comme la qualité de l’ajustement du tour de crâne, le rendent particulièrement confortable.

À l’usage, même s’il se révèle bien enveloppant au niveau occipital, on ne le sent quasiment pas sur la tête et après quelques minutes de roulage, il se fait immédiatement oublier. Rien à voir avec l’ancien Metah, dont l’encombrement général était assez désagréable, avec un confort plutôt spartiate et un maintien sur la tête qui laissait vraiment à désirer… Tant mieux !

De même, l’ouverture au niveau du visage permet de loger un masque ou des branches de lunettes sans ressentir une quelconque gêne au-dessus des oreilles ou sur l’arête du nez… Et comme la douceur des sangles, la qualité des mousses ou le réglages du tour de tête à 360° apportent un côté confortable plus que notable, on peut vous assurer que ce nouveau casque Fox polyvalent est le compagnon idéal des sorties au long cours. Enfin, mention très bien également à la mousse sur le front découpée selon la forme des aérations. On transpire vraiment moins et même quand c’est le cas, comme actuellement avec les températures estivales, cela reste raisonnable et la sueur ne coule quasiment jamais dans les yeux.

 

 

Quelle durée de vie ?

Sur le papier, le Speedframe Pro possède toutes les qualités pour bien vieillir. Des mousses antibactériennes et antitranspirantes lavables, des sangles suffisamment larges, un revêtement résistant particulièrement bien aux rayures ou aux petits chocs et une visière solide qui se déforme facilement en cas d’impact. Bref, sachant qu’un casque n’a pas une durée de vie très longue non plus, qu’il est conseillé d’en changer tous les deux ou trois ans en moyenne… et de le mettre à la poubelle après une chute violente sur la tête (on ne parle pas, bien sûr, d’une simple rayure sur la coque), je ne me fais pas trop de soucis sur la durée de vie et le vieillissement de ce produit.

 

 

Ce qui peut progresser ?

Difficile de demander davantage à un casque de VTT ouvert aussi abouti. On se sent bien protégé, sans avoir l’impression d’être prisonnier. Que demander de plus ? Un choix plus large au niveau de la position du réglage occipital, peut-être ? Mais sinon, honnêtement, c’est du tout bon.

 

 

La concurrence ?

Autour de 150 euros, avec une coque en polycarbonate, le système MIPS ou équivalent, de nombreuses aérations et un poids raisonnable, on trouve le Mavic Crossmax SL Pro. Dans le même genre et à peine plus lourd, le Leatt DBX 3.0 All Mountain enveloppe davantage la tête, y compris au niveau des tempes et de l’arrière du crâne. Il possède ainsi une forme “jet” que certains pourront trouver plus sécurisante. N’oublions pas non plus le Met Roam à 149 euros, sans MIPS, certes, mais avec une finition exemplaire, une structure également très enveloppante et un excellent confort.

Un peu plus cher (165 euros), le 100% Altec bénéficie d’un design sympa dans la forme des aérations et d’un système maison pour les chocs obliques, le SmartShock. Léger et très pratique au niveau des réglages (occipital et jugulaire), il possède aussi un emplacement dédié pour faire tenir les lunettes sur la coque.

Enfin, à 99 euros, mais sans le MIPS, forcément, à ce prix, nous avons bien aimé également le Urge Endur-O-Matic 2. Outre son tarif séduisant, il a pour lui un excellent système d’aération, une bonne protection de l’arrière de la tête et un système d’ajustement du tour de tête de type BOA très pratique.

 

 

Fox Speedrame – Est-ce que ça les vaut ?

C’est un vrai oui. Le rapport qualité/prix est bon. Les solutions techniques sont là et confirment la valeur du produit. Et puis le design moderne est particulièrement réussi, le poids reste raisonnable et les nombreuses aérations efficaces… Un vrai casque de All Mountain !

Test – Casque Fox Speedframe Pro
Conclusion
Savant mixage entre le Dropframe Pro d’enduro et le Flux de XC, le nouveau casque Fox SpeedFrame Pro représente le produit que beaucoup attendaient de la part de l’équipementier américain. A la fois technique, léger, confortable et très réussi esthétiquement, il ne serait pas étonnant que le Speedframe rencontre un franc succès… En tout cas, nous, on valide !
Pertinent ?
9
Pratique ?
10
Utile ?
10
Durable ?
8.5
Abouti ?
9
Concurrentiel ?
8.5
Bon marché ?
8
Principales qualités
Protection
Aérations
Confort
Qualité des mousses
Design
Principal défaut
9
9/10

Article lu 4 527 fois. Merci !