Fin février, nous voilà rassemblés à Nice sur la Promenade des Anglais avec quelques journalistes européens invités, pour découvrir et essayer le premier VTTAE Canyon.

Dans la salle de réception, les photos d’action sur les kakemonos intriguent, la vidéo de présentation le confirme, le voile se lève… Dernier grand acteur du VTT à entrer dans la danse de l’assistance, Canyon nous dévoile son Spectral:ON ! Intriguant, pas foncièrement révolutionnaire de prime abord. On en resterait presque un peu sur notre faim. Tout ce temps pour ça ?!

L’engin cache en fait bien son jeu, il se révèle sur le papier comme sur le terrain… Et ça tombe bien, nous l’avons roulé toute une journée…

 


Temps de lecture estimé : 8 minutes – Photos : Markus Greber/Canyon


 

Au sommaire de cet article :

 

ON air

Il aura fallu près de trois ans à l’équipe de Coblence pour arriver à ses fins et accoucher de ce premier VTT à assistance électrique. Canyon a scruté le marché, ses tendances, ses innovations, ses “dérives”. Daniel Oster (Brand Manager), Fabien Barel (ambassadeur et développeur) ainsi que Philipp Klein (Product Manager VTTAE, transfuge de chez Focus) se sont particulièrement impliqués dans le développement.

Pionner et leader de la vente directe, Canyon est connue pour innover, se différencier. Et une fois n’est pas coutume, elle le prouve, et pas forcément là où on l’attendait. Pour ce faire, la marque s’est appuyée sur LA major company de l’Industrie…

L’équipe Canyon nous le confie, c’est bel et bien l’arrivée de la motorisation Shimano Steps E8000 sur le marché qui a réellement déclenché les hostilités de la R&D. Un choix évident pour Canyon, autant pour ses qualités reconnues (“silence” de fonctionnement, absence de friction, agrément…), sa compacité inégalée que le très étendu et stratégique réseau SAV de magasins “Service Center” qui l’accompagne.

Canyon va plus loin en annonçant travailler, sans plus de précision, sur un réseau de points service, dans les cinq premiers pays auxquels est destiné ce premier VTTAE : France , Italie, Royaume-Uni, Autriche et Allemagne.

 

 


Le Spectral:ON

Premier né de la famille à assistance électrique “ON” chez Canyon, ce nouveau vélo reprend le nom et le programme du Spectral, best-seller All Mountain “classique” (on déteste le terme musculaire…) de la marque.

Le vélo propose 150mm de débattement arrière et 150 à 160mm à l’avant selon le modèle.

Le Spectral:ON hérite aussi des lignes et de la signature visuelle des tous derniers Canyon, dans la lignée des Sender, Torque et nouveau Spectral. Simplicité, précision et dynamisme tels sont les maillons de l’ADN “Pure Cycling” de la marque.

Imaginé comme un “vrai” VTT assisté électriquement, vous l’aurez compris, le Spectral n’a que faire de la tendance au “tout intégré”. A l’image d’un Commençal Meta Power avec lequel il partage certains détails et philosophie, le Spectral:ON privilégie la simplicité, l’efficacité et l’équilibre sur le terrain.

 

 


Des choix de taille

Ainsi, le Spectral:ON se présente avec une grande roue de 29 pouces et pneus large en 2.5 à l’avant, le tout couplé à une roue arrière en 27,5+ à jante large (35mm) et pneus en 2.8. Le vélo entend allier précision, sécurité et capacité de franchissement à l’avant, avec le confort et le grip incomparable du pneu “plus” arrière.

Un choix de roues différenciées atypique qui n’est pas sans rappeler les premiers tout-suspendus Moustache 29/7 à une époque où le 27+ n’existait pas encore.

Sans compromis en matière de géométrie ni de cinématique, le châssis en alu entend allier rigidité, fiabilité, poids optimisé et praticité. La batterie Shimano classique 504Wh est donc semi-intégrée, au plus bas, dans le tube diagonal. Facile et rapide à démonter, elle coulisse côté gauche le long du tube ajouré.

D’une manière générale, on note un travail certain au niveau de la forme des tubes, seules quelques soudures un peu grossières laissent à désirer.

Le moteur, placé ainsi sur un support ajouré, permet une bonne garde au sol, des bases ultra courtes et un point pivot inférieur idéalement placé pour arriver à ses fins en dynamique. Le carter de protection spécifique est lui aussi ajouré pour ventiler la motorisation.

 

 


Géométrie et cinématique font la paire

Point de bon vélo sans une géométrie réussie et une cinématique bien étudiée… Ça parait évident dit comme ça mais force est de constater que ça ne va pas toujours de paire en VTT, et surtout en VTTAE. Le poids important de l’engin et l’encombrement de la motorisation ont, à un moment ou un autre, de fâcheuses répercutions sur le terrain.

Grâce à ses choix en matière de roues différenciées et placement du moteur, Canyon offre une géométrie moderne, longue de l’avant, qui se veut malgré tout polyvalente, et surtout joueuse et fun à piloter. La marque relève le défi de nous offrir les bases les plus courtes du marché du VTTAE : 430mm. Rares sont les VTT classiques en 27,5+ qui font aussi bien.

Et pour ceux qui en voudraient davantage, notamment un vélo plus radical, le Spectral:ON dispose d’une géométrie ajustable via deux positions d’encrage de l’amortisseur sous le tube supérieur.

Canyon a particulièrement soigné sa cinématique à point de pivot virtuel dans une optique VTTAE.

Partant du principe que l’on passe davantage de temps à pédaler assis sur la selle en VTTAE et sur une plage de pignons plus large, le Spectral:ON se dote d’un anti-squat élevé qui reste assez stable dans le débattement pour offrir un maximum de motricité en toute circonstance. Cela confère également du dynamisme au vélo avec un meilleur maintien en milieu de débattement.

Le point de pivot arrière particulier au niveau de la liaison hauban/base permet au Spectral:ON un anti-rise très bas, ce qui confère à la suspension une bonne sensibilité et réactivité au freinage.

 

 


Rien n’est laissé au hasard

Canyon a pris son temps mais elle l’a fait avec le souci du détail. Et en premier lieu, la longueur des manivelles (165mm) pour continuer de pédaler dans les zones les plus escapées.

A l’image du nouveau VTT Spectral, la version “ON” adopte aussi un serrage de tige de selle télescopique intégré, qui permet de mieux répartir le serrage.

De l’ordre du détail pour certains mais important pour d’autres, le vélo accepte un porte-bidon. Canyon a créé son propre support pour pouvoir en équiper le Spectral:ON.

Invisible, le passage en interne de la gaine de dérailleur se fait dorénavant via le renfort au dessus du moteur. Avec un cheminement beaucoup plus direct, sans coude, le passage des rapports doit y gagner.

Côté freinage, Canyon s’adapte au programme et au poids de l’engin avec des disques en 200mm.

Last but not least, Canyon a développé ses propres selles VTTAE (masculine et féminine) SD:ON qui intègrent un profil arrière relevé ainsi qu’un bec large pour rester bien caler dans les montées les plus difficiles.

 

 


La gamme Spectral:ON

La famille Spectral:ON propose 4 modèles masculins (de 3799 à 5999 euros), de la taille XS à XL, avec deux coloris au choix : noir Stealth ou noir/jaune.

Deux modèles féminins (cadre identique mais composants spécifiques) sont également au catalogue, du XS au M, avec deux coloris au choix : noir Stealth ou noir/rouge.

La plus petite des tailles masculines/féminines (XS) est équipée de roues en 27,5 pouces à l’avant comme à l’arrière (photo ci-dessous).

A souligner, Canyon a particulièrement soigné le packaging du Spectral:ON avec une caisse spécifique, robuste, 100% carton, qui protège le vélo, sa batterie dans le transport et un peu la planète en se passant de ces films et protections plastiques jetables.

Les Spectral:ON sont disponibles en ligne dès ce jeudi 8 mars 2018.

 

 


Spectral:ON – Prise en main

C’est dans l’arrière pays niçois, à Blausasc, sur les terres de Fabien Barel que nous avons pu tester le Spectral:ON. Au menu, une journée d’une soixantaine de kilomètres, sacrément bien remplie, à la montée comme à la descente. Pour tester l’autonomie, il faudra repasser, nous avions des batteries de rechange à disposition à mi-parcours.

Véritable mine à Champions du Monde (Vouilloz, Filippi, Barel…), varié, parfois hostile, parfois serré, autant en montée qu’en descente, le terrain de jeu est idéal pour mettre en exergue les qualités d’un tel VTTAE.

 

* Cliquer sur chaque onglet ci-dessous permet de découvrir les propos spécifiques à chaque situation 😉

J’ai à disposition un Spectral:ON dans sa livrée 8.0 avec fourche en 160mm.

Du haut de mes 1,79m, je suis souvent entre deux tailles, avec un penchant pour la plus grande : L. Sur les conseils de Fabien, j’opte pour un taille M (445mm de reach), plus facile à manier dans les montées escarpées en épingles ainsi que les sentiers sinueux qui nous attendent. Le poids du vélo (21,5kg annoncés) et la roue de 29 compensent largement la stabilité accrue de la taille supérieure.

Fabien Barel nous avait prévenu, on n’a pas été déçu par le menu. Les sentiers ne laissent que peu de répit…

Fan du 27,5+ en général et du 29 pouces, en classique comme en électrique, le Spectral:ON offre bel et bien le meilleur des deux mondes. Un avant stable, sécurisant mais surtout diablement précis. L’arrière est collé au sol et motrice en toute circonstance.

Dans les épingles les plus serrées, le Spectral:ON est un régal, son angle de direction pas trop radical couplé aux bases ultra courtes font un malheur. L’avant incite à mettre de l’angle et des appuis tandis que l’arrière tourne dans un mouchoir de poche. Un jouet.

En courbe, lorsque l’on pousse sur le pédalier, le vélo est dynamique, il se maintient bien dans le débattement.

Roulant suspension arrière ouverte, en position la plus agressive de la géométrie, j’ai particulièrement apprécié l’équilibre du vélo en montée raide, voir extrêmement raide, comme les impressionnantes dalles de Berre Les Alpes. Le vélo ne cabre pas, la suspension ne s’affaisse pas.

 

Qu’en penser ?!

Près de 8h de vélo plus tard, de pur VTTAE, le verdict est sans appel, je suis rincé mais je me suis régalé ! Comme quoi, il faut toujours se méfier de sa première impression (de salon)…

De mémoire, c’est bien simple, je n’ai jamais eu un VTTAE qui allie ces qualités souvent antinomiques : polyvalence, sécurité, confort, précision et surtout… qui soit si rigolo ! Parmi nombre de VTTAE essayés, le Levo, le Meta Power et le Pivot Shuttle, dans des registres et prestations bien différents, et tous perfectibles, m’avaient vraiment fait passer de bons moments.

Force est de constater que le Spectral:ON fait probablement mieux, avec une bonne dose de fun en plus et des euros en moins

 

Pour en savoir plus sur le Spectral:ONhttps://www.canyon.com/fr/

Article lu 22 570 fois. Merci !